St-Sauve-toé-de-d'là

Même si le Pub Nelligan's est dans le quartier Saint-Jean Baptiste, j'ai choisi de m'établir ailleurs que près de ma job. C'était, à l'époque, surtout pour des raisons pratiques et financières. Saint-Jean Batte, c'est pas évident quand t'as une voiture, surtout l'hiver. Je m'étais fixé des critères bien serrés quand je suis déménagée la dernière fois, pis avoir mon propre stationnement en faisait partie (capote pas, j'suis pas en train d'me plaindre, j'suis en train de t'expliquer les choix que j'ai fait). En plus on va se le dire, plus souvent qu'autrement ça coûte un bras pis une jambe de rester dans Saint-Jambe. Ça fait que tout ça pour dire que v'la plus ou moins cinq ans, je suis déménagée dans le quartier Saint-Sauveur, à Québec.



J'adore mon logement, je t'en ai parlé souvent. J'adore aussi mon voisinage, les gens se parlent, je me suis fait des amis pis ça m'aide à dormir sur mes deux oreilles de savoir que si j'ai besoin d'aide, on veille les uns sur les autres dans mon hood. Y'a toujours eu des drôles de zigotos qui se promènent, mais ça m'a jamais énervé plus qu'il faut jusqu'à présent. L'habit ne fait pas le moine, que j'me dis.


Depuis un certain temps par contre, je me questionne parce que ça brasse pas mal dans le boute, ça devient un peu inquiétant. J'veux pas invoquer des démons qui ne m'appartiennent pas, mais si tu suis un peu l'actualité de la capitale, tu sais que cet été on a eu droit à quelques meurtres, attaques à l'arme blanche (du pied de biche au coup de couteau), une immolation, des séquestrations pis de nombreux cas de vandalisme ou de vol (soit dans les maisons, dans les cours ou dans les voitures stationnées). Pour une raison aussi obscure que les crimes commis, on dirait que ça arrive toute dans mon coin.



Faut dire que les ressources en santé mentale ne suffisent pas à desservir tous ceux qui en auraient besoin. On peut même pas vraiment en vouloir aux malades, y sont malades, justement, pis ils le savent pas tout le temps. La pauvreté pis l'abondance de drogue cheap ont l'air bien de bien jouer dans la tête des marginaux du coin pis sans vouloir tomber dans le jugement, l'abus de substances et le manque de ressources pour aider ceux qui sont dans le besoin, c'est jamais un gage de sécurité/santé civile.




Quand les affaires louches pullulent autour de moi, j'ai tendance à devenir un peu trop vigilante, limite parano. Déjà que je barre religieusement mes portes pis que je m'assure de ne pas être suivie quand je rentre toute seule à pieds le soir, le fait qu'il y ait des victimes de crimes violents autour de chez moi ne me sécurise pas plus qu'il faut.




Hier soir vers 20h, un cadavre a été trouvé dans un parc pas trop loin, pis du sang à une intersection près de là laisse croire que la scène s'est étendue plus loin que le parc en question (la rue Napoléon semble d'ailleurs être un point chaud pour les crimes violents). Bon, on sait pas grand chose encore, j'extrapole, mais y'a une partie de moi qui craint que ça devienne monnaie courante pis c'est pas nice de penser ça de son quartier.


Y'a quand même des choses qui me rassurent. Je n'avais jamais vu autant d'auto patrouille circuler que récemment. C'est au moins ça de pris, même s'ils sont pas magiciens, constater que les flics font un effort particulier pour enrayer/prévenir le problème c'est pas plate. Des fois, juste leur présence silencieuse peut suffire à couper l'envie de malfaire. Se sentir surveiller pour un malfrat, c'est moins rassurant que pour moi, je suppose.



J'sais pas trop pourquoi j'te parle de tout ça, j'imagine que j'essaie d'exorciser mes hantises. Faut pas virer fou, bien entendu, mais je pense pas que c'est exagéré de se questionner un peu sur ce qui se passe dehors. J'ai pas de solution immédiate, j'aime mon quartier pis j'veux vraiment pas le quitter, j'trouve juste qu'il se passe des choses un peu plus intenses que ce que j'ai connu jusqu'ici. Peut-être qu'en discutant ensemble, on pourrait au moins être plus alertes. T'en penses quoi toi?


Bon dimanche ;)






© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's