Journal larvaire.



Samedi, 7 septembre 2019.

Très cher journal, je suis en vacances. Je me suis pris une semaine de congé pour guérir les blessures que je traîne depuis le début de l'été. C'est bête, je me suis fait une entorse au pied et comme je travaille constamment debout, elle ne veut pas désenfler. En plus de ça, j'ai comme un genre de barmaid elbow à force de tenir mon plateau rempli de pintes pis de forcer à bout de bras pour sortir les barils vides d'la chambre froide. Mon corps me parle, j'me suis dit que j'allais l'écouter un peu pis me calmer les nerfs. On verra bien où tout ça va me mener... pour l'instant, je vais aller faire une sieste... Zzzzz....




Dimanche, 8 septembre 2019.

J'ai lavé le plancher, les fenêtres pis les murs de mon appart avec le podcast de Mike Ward en trame sonore. J'ai ri fort. Maudit qu'il est vulgaire, c'est incroyable. Mes amis vont me trouver cinglée quand je vais leur raconter à quoi j'ai consacré mes premières journées de vacances. Je me suis acheté une caisse d'huîtres (les p'tites trésor du large des Îles de la Madeleine), pis une bouteille de blanc. D'après moi ça durera pas longtemps.




Lundi, 9 septembre 2019.

J'ai bu mon café sur mon balcon. Je constate que mes plants de fraises font encore des fleurs, c'est surprenant. C'est tu pas beau la vie, mon hibiscus et ma lavande aussi sont en fleurs. Moi qui pensais constater avec désolation la mort imminente de mon jardin en pot, mes larmes vont attendre encore quelques semaines on dirait. C'est le lundi des amis. Comme à chaque lundi, j'attends de la visite. Non mais, on est tu ben en congé.




Mardi, 10 septembre 2019.

Je me suis acheté un nouveau chevalet pis j'en ai profiter pour faire le ménage de tout mon matériel artistique. C'est fou, je savais pas que j'avais autant de crayons. Ça frôle la maladie mentale. Parlant de ça, j'en ai aussi profité pour rempoter quelques plantes et en bouturer d'autres. J'peux pas croire que j'ai autant de plantes non plus. L'monde peut bien m'appeler Crazy Plant Lady, c'est bien mérité.




Mercredi, 11 septembre 2019.

C'est le tour des garde-robes, placards et armoires de se faire varloper. On dirait que je déménage sans déménager. Maudit que ça fait du bien de nettoyer/ranger/trier tout ça. On dirait que ça met de l'ordre dans mes idées en même temps. J'men viens toujours un peu plus comme ma mère... J'cré ben que j'va me faire une batch de cigares au chou pour compléter ma formation de ménagère compulsive.





Jeudi, 12 septembre 2019.

Bon, c'est assez, je sors de chez moi. J'suis pas pour virer ermite non plus. C'est le lancement d'album du petit dernier des Raton Lover au Grand Théâtre, tu parles d'une belle occasion. Ça adonne trop bien, j'ai des amis qui m'ont invité à un pré-drink. La soirée s'annonce festive.




Vendredi, 13 septembre 2019.

Ouch, j'ai pu vingt ans. J'ai un peu abusé hier soir, pis là j'ai comme une barre dans la face. J'cré ben que j'abuse du concept de luxure paresseuse pis j'me fais livrer du p'tit poulet en binge watchant une série télé. J'va me taper Cerebrum tiens, ça fait longtemps que j'ai pas suivi une série québécoise et francophone, pis en plus l'acteur principal c'est Claude Legault. Yé tu assez bon (pis beau !) Claude Legault. Ah !




Samedi, 14 septembre 2019.

Mes potes viennent me rejoindre chez moi. Y'a un festival de musique dans St-Roch pis de la bouffe plein les rues. C'est parfait pour la mélomane gourmande que je suis. En plus, c'est toujours winner d'aller dans des événements de musique accompagnée de musiciens. Ils connaissent tout le monde les tabarouettes. J'pense que si j'avais un band, ça s'apellerait Bières et Cheeseburgers. Oui. C'est ça. On se part un band les boys !




Dimanche, 15 septembre 2019.

OMG. Déjà dimanche !? Comment est-ce possible que les journées aient filé si vite. Y'a encore mille choses que je voudrais faire, mais les vacances tirent déjà à leur fin. Je vais me faire une liste, ça va m'aider.


TO DO :

  • Mettre mon billet de blogue en ligne.

  • Courir dans la rue et demander à tous les passants "On est en quelle année là ?!?", attendre leur réponse et hurler "J'AI RÉUSSIIIIII!!!"

  • Engager deux détectives privés et leur demander de se suivre l'un et l'autre.

  • Remplir un pot de mayonnaise avec du pudding à la vanille, m'asseoir dans un parc bien achalandé et déguster doucement le contenu du pot en observant les gens autour.

  • Aller dans une salle d'essayage et attendre qu'un commis viennent frapper pour me demander si tout va bien et répondre "Non, y'a pu de papier de toilette".


Bon dimanche, je serai de retour à mon poste dès mercredi!


P.-S. Merci Marquis. :)









© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's