Petites annonces

Récemment, je me suis abonnée à différents groupes Facebook pour suivre la vie dans mes quartiers respectifs de Saint-Jean Baptiste et de Saint-Sauveur. C'est super pratique, les activités y sont listées et tous les incidents ou imprévus y sont aussi affichés. En temps réel, ça facilite drôlement les déplacements et ça permet de comprendre certaines choses inexplicables. Je me suis aussi jointe au groupe d'achat et de vente de Québec, quand j'me cherchais une table de patio pour mon balcon au début de l'été. Y'a vraiment aucune raison d'acheter du neuf quand tu peux acheter usagé, que j'me dis. Réduire, réutiliser, récupérer, c'est dans mes valeurs.


Toujours est-il qu'à force de flâner sur ces pages, j'ai fait quelques constats.


1. Quand tu mets ton logement à louer pis que j'te connais, ça se pourrait fortement que j'aille stalker ton annonce sans avoir aucunement l'intention de louer ton appart. C'est vraiment juste une curiosité malsaine, j'veux voir c'est comment chez toi. Fie-toi pas trop sur le nombre de vues de ton annonce pour savoir si ça intéresse vraiment les gens, parce qu'il y a un p'tit quelque chose qui me dit que j'suis pas la seule.


2. Les gens devraient limiter l'utilisation de qualificatifs dans leurs annonces. "Magnifique tapis d'entrée à vendre", c'est une question de goût, tsé. Ça s'peut que quelqu'un le trouve laid à chier ton tapis. Garde ça le plus basique possible, tiens-toi en aux faits. On a pas tous les mêmes goûts.


3. Essaie pas de pousser ta crap comme si c'était le deal du siècle. Je comprends bien que tu veux faire le plus de profit possible pis que vendre à perte c'est pas ta première option, mais si l'item que tu vends usagé est le même prix qu'en boutique, t'exagères. Ça a pas gagné en valeur juste parce que c'est passé par chez toi.



4. Ya des gens qui comprennent pas les principes de base de la négociation. Tu peux pas écrire à quelqu'un pour lui dire "C'est quoi ton plus bas prix ?", tu dois proposer quelque chose, c'est de même que ça marche. Faut pas ambitionner sur le pain béni non plus, c'est pas parce que tu dis "je viens le chercher tout de suite" que ça va être gratuit, tsé. J'pense pas que le vendeur est à ce point désespéré de se débarrasser de ses items.




5. Je me demande parfois où les gens ont appris à écrire. Quelques fautes d'orthographe, c'est legit, ça arrive à tout le monde. Par contre, quand t'es rendu que t'écris au son, tu pourrais faire un petit effort pour t'appliquer quand tu rédiges ton annonce. En scrollant un peu je suis tombée sur une T-Hier (théière) en Stanley Stil pis j'me suis demandée c'était qui Stanley. Je sais que ça peut être mêlant, le mot tante/tente, mais ça me fait toujours un peu rire quand tu vends ta tante utilisée juste une fois.




6. Non, on ne peut pas tout vendre. Y'a des choses qui éthiquement sont discutables. J'suis déjà tombée sur une fille qui vendait ses ovules sur Kijiji. J'ai trouvé ça un peu hardcore, j'me suis demandé quand est-ce que les boys se mettraient à vendre des flacons de semence sur le market place de Facebook pis ça m'a troublé. J'sais ben qui a des gens qui seraient prêts à tout pour enfanter, mais y'a toujours ben des limites à faire n'importe quoi. C'est sérieux ces affaires-là.


7. Je suis fascinée de constater qu'il y a autant d'animaux en cavale dans les rues de Québec. Plus de la moitié des publications que je vois passer sur les pages de quartiers concernent des animaux perdus. Forcez vous un peu la gang, y'a clairement de la négligence quelque part.



8. C'est pas parce que tu vois un chat dans la rue qu'il est nécessairement perdu. Ça se peut qu'il fasse juste une petite balade et que ça soit une chose complètement banale. Y'a plein de chats qui se promènent en liberté et qui rentrent sagement à la maison le soir venu. Pas besoin de publier systématiquement chaque félin que tu vois passer sur le trottoir. J'sais que tu veux bien faire, mais à moins d'un comportement suspect ou d'une ressemblance avec une annonce que tu as vu passer, ça vaut pas vraiment la peine d'alerter tout le monde quand tu vois un chat vivre sa vie de chat.


9. Y'a du monde qui se fâchent pour pas grand chose, c'est pas nouveau. Ça dépasse mon entendement quand c'est fait sur les réseaux sociaux. Avec le FEQ cette semaine, je sais pas combien de publications j'ai vu passer pour chialer que les stationnements se font rares. C'est vrai, j'en conviens, mais y doit bien y avoir une façon d'aborder le problème en cherchant une solution plutôt qu'en faisant juste chialer pour chialer. Ça fuck la vibe quand t'étends ta rage gratuitement.



10. Parlant du FEQ, y'a des pages spécialisées dans l'échange de passes. Pas besoin de polluer le feed de tout le monde, yo.


Pour conclure, j'ai une petite demande pour toi. Montre-moi donc tes meilleurs print screen, je veux rire ;)








© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's