Petit train va loin

Connais-tu Manon la gaffe? C'est une grande folle qu'on surnomme "La Serveuse du Nelligan's". Comme elle n'est pas du tout à l'écoute de son corps, il lui arrive fréquemment de se blesser. Cet hiver, elle s'était même retrouvée avec 3 ongles complètement noircis à la suite de petits incidents qui sur le coup, lui semblaient bien banaux, mais qui ont mis des semaines à disparaître (et qui m'ont même valu une superbe caricature du très talentueux Martin Bouchard, que je partage avec toi comme référence comique).



Cette semaine, Manon la gaffe récidive en s'offrant une blessure au poignet ET au coude droit (le pire dans tout ça, c'est que je m'explique bien mal comment j'ai pu faire un faux mouvement des DEUX morceaux en même temps, je suis définitivement une athlète de la blessure). J'ai eu l'air d'une attardée toute la semaine en portant mon plateau d'une drôle de manière pour m'éviter de trop souffrir. J'ai repoussé ma rédaction jusqu'à la dernière minute, me disant que ça allait sûrement passer (au moins, même si j'me blesse tout le temps, mon corps a une très bonne capacité de guérison), mais c'est pas vraiment encore réglé. J'écris donc ces lignes à la vitesse d'une limace, qui plus est, à la vitesse d'une limace qui doit se passer de sa moitié la plus fonctionnelle pour avancer (je suis droitière à la base, mais même à ça, t'essayeras d'être efficace sur un clavier d'ordi avec une seule main, c'est pas facile).



Je vais donc faire ça court aujourd'hui, en te déclinant les choses les plus lentes de la vie avec une petite touche humoristique pour que ça reste drôle quand même, tsé.


La cuisson d'une pizza quand t'as vraiment super faim et que c'est tout ce qu'il te reste à bouffer. Je sais bien que c'est relatif, mais j'ai toujours l'impression que le temps ralenti quand je suis affamée pis que je dois attendre pour me sustenter. Même que des fois, ça me dérange pas tant que le milieu soit un peu molasson, j'ai les critères vraiment moins pointus quand j'ai faim.



Quand mon ami GwiGwi mange, c'est suuuuuuper long. J'me demande même s'il aurait pas son propre espace-temps pour la nourriture. Si tu penses que j'exagère, questionne-toi: As-tu déjà vu quelqu'un qui avait besoin d'une heure pour manger un fromage Babybel pis une clémentine?! Ben c'est ça! J'aurais aussi pu parler de quand il va gamer à la salle de bain... mais j'lai pas fait *tousse* (haha je t'aime, j'espère que tu me pardonnes!).


Le service au comptoir de la caisse Pop de Saint-Jean Batte. C'est pas ben smatte que tu vas me dire, mais no shit, j'ai l'impression d'avoir une malédiction chaque fois que j'va là. J'ai beau être la prochaine en lice, ça prend toujours mille ans. Tellement que je fais de l'urticaire juste à penser d'avoir besoin d'y aller, pis que j'ai un ami vraiment très gentilhomme qui me demande si j'ai besoin de quelque chose chaque fois qu'il y va (pis pour que tu saches, c'est le même ami qu'au point précédent, je me fous de sa gueule, mais ohhhh que je m'en passerais pas, il m'est d'une aide bien précieuse).



Quand j'attends ma visite, que j'ai callé tout le monde pour 17h pis que je ne tiens plus en place. J'ai fait huit fois le tour de mon appartement pour être bien certaine que tout était prêt, pis j'ai juste envie d'me servir un verre, mais comme je suis une bonne hôte, j'attends que les premiers invités soient arrivés avant de me servir à boire. Le temps s'étire, pis ma langue aussi. Une fois que les copains sont arrivés c'est tout le contraire, le temps file beaucoup trop vite. C'est bête hein?


"Asseyez-vous une heure près d'une jolie fille, cela passe comme une minute; asseyez-vous une minute sur un poêle brûlant, cela passe comme une heure : c'est cela la relativité." Albert Einstein


Si j'avais un super-pouvoir, ce serait probablement celui de contrôler le temps. Tu peux être sûr que je ralentirais ça quand je fais dodo ou quand je suis en vacances pis j'me permettrais bien un petit fast-forward quand je suis à l'urgence ou quand je suis pognée dans le trafic.


Tu vois bien que j'ai rien pour me plaindre, bon dimanche !