On s’appelle et on déjeune!

Y'a quelques semaines, j'ai reçu un appel. En prenant mon cellulaire, j'ai constaté que je ne connaissais pas l'identifiant sur l'afficheur. J'ai répondu quand même, j'suis pas une sauvage (puis surtout, je suis beaucoup trop curieuse pour manquer un appel sans y repenser longuement). Je sais pas si c'est juste moi, mais avec les textos et Facebook, c'est rare que je reçois des appels alors chaque fois je me dis que ça doit être quelque chose d'important.



À mon grand étonnement, c'était pas quelqu'un, c'était un robot. Un beau message pré-enregistré en anglais pour me dire que j'avais fraudé le gouvernement du Canada pis que si mon avocat donnait pas de nouvelles d'ici quatre jours, des démarches sérieuses allaient être mises en place. Bon, je t'avoue que j'ai pogné un deux minutes. Pis après j'me suis mise à réfléchir "Ben voyons donc viarge, j'ai pas fraudé personne, je déclare tous mes revenus pis je paye mes impôts comme une bonne petite citoyenne bien élevée". C'est là que j'ai allumé... Cet appel-là, c'était un scam.


Je n'ai pas rappelé (c'est jamais bien sage de contacter des fraudeurs), mais j'ai lancé une recherche du numéro sur les interwebs, pour me rendre compte que je n'étais pas la seule à avoir reçu l'appel. Même que certaines personnes racontaient qu'elles avaient contacté le fraudeur, qui leur demandait ensuite des informations personnelles...


Juste ça, c'est pas si pire. J'suis assez wise pour pas m'faire entourlouper pour une niaiserie pareille. Mais là, l'affaire, c'est que j'ai été recontactée, plusieurs fois. À toute heure du jour, pendant le travail, le matin avant mon réveil... Ça gosse, tsé. Pis même en écoutant le message au complet, aucune option pour que ça arrête de m'appeler. J'suis un peu nouille, quand j'ai parlé de mon problème avec mon ami Tommy (allô Tom!), il m'a dit "Ben t'as juste à bloquer le numéro !". Depuis ce temps-là, je n'ai plus de problème avec "l'agence de recouvrement du Canada" ;)



Une chose qui me titille par contre, comment ça se fait que ce numéro-là est encore en fonction malgré le fait qu'un paquet de gens aient dénoncé le stratagème? Si les fraudeurs sont même pas assez brillants pour cacher leur numéro, ils doivent pas être ben durs à retrouver. C'est tu juste moi ou ben... ?


Sur Facebook l'autre jour, j'ai reçu une demande d'amitié d'un gars que je connaissais pas. Je lui ai écrit en privé pour lui demander ce qu'il voulait, pis il m'a juste répondu qu'il avait besoin d'aide, dans un français discutable. Faut vraiment être mal pris pour demander de l'aide d'une pure inconnue sur Facebook, que j'me suis dit (bon évidemment, je savais que c'était un scam ça aussi). Mais ça m'a joué sur les sentiments. J'ai l'goût d'aider l'monde, moi. Faque même si je savais que c'était n'importe quoi son truc, j'ai eu un pincement au coeur en appuyant sur "refuser".



Y'a quelques années, j'ai vendu mon manteau d'hiver usagé sur le célèbre Kijiji. Y'a un dude de la Côte d'Ivoire qui m'a écrit pour me dire qu'il avait vraiment besoin de mon manteau pour son fils. Considérant que la température moyenne de l'endroit ressemble pas mal à celle qu'il fait au Québec maintenant, une chaleur à peine tolérable, clairement pas le milieu le plus propice à avoir besoin d'un manteau North Face de femme pour son fils, j'ai compris la magouille. J'aurais pas dû, mais je lui ai répondu que je doutais fortement de la véracité de son besoin. Une réponse est arrivée, me disant que si je refusais de l'aider, son fils allait finir dans un sale état... Ça m'a encore joué sur les sentiments, j'me suis sentie croche, même si je savais pertinemment que l'individu en question essayait de me fourrer pis avait clairement pas besoin d'un manteau d'hiver. Kessé tu veux, c'est plus fort que moi, j'aime ça aider l'monde.


Je venais d'emménager dans mon logement actuel quand une dame âgée est venue sonner à ma porte un lundi soir. Je lui ai ouvert, elle m'a expliqué que pour arrondir ses fins de mois, elle faisait du porte à porte pour une firme de sondages et que si je lui accordais cinq minutes de mon temps, elle pourrait en tirer un peu d'argent sans que je doive débourser quoi que ce soit. J'étais en train de regarder la télé, faque j'me suis dit que je pouvais bien lui offrir cinq minutes de mon temps si ça l'aidait à se nourrir (j'ai un faible pour les personnes âgées, j'ai longtemps pris soin de ma grand-mère pis on dirait que je la vois dans chaque vieille femme... ça éveille quelque chose en moi, une envie d'aider). Son sondage était sur mes habitudes alimentaires. J'ai répondu aux questions, puis avant de quitter, elle m'a demandé de lui laisser mon numéro de téléphone. Une partie de moi savait que c'était pas une bonne idée de lui donner, mais la madame avait soixante-dix-mille ans, j'me suis dit qu'elle devait pas être bien dangereuse et je lui ai laissé mes coordonnées. J'aime ça aider l'monde, tsé.




Ça m'a pris un mois pour venir à bout de tous les téléphones de firmes de sondages qui me contactaient sans arrêt pour répondre à leur questionnaire sur la marque de mon dentifrice ou sur la sorte de lait que j'achète. Un mois à répondre au téléphone en disant simplement "Retirez-moi de votre liste d'appel, je veux rien savoir, arrêtez de m'appeler" pis à trouver que j'avais l'air bête en maudit...


Comment ça se fait donc que quand on veut simplement aider l'monde, on se retrouve pogné dans un nuage de mouches à marde? J'veux ben avoir la main tendue, le coeur bien en vue au milieu de ma paume, mais câline, j'ai pas envie de me retrouver mal prise par la suite, ça fait que ma main, j'ai pu envie de la tendre autant.


J'ai une belle naïveté, mais on dirait que c'est comme n'importe quoi... ça s'use de la naïveté. À cause de la gang de croches, y'a la gang de gentils qui vont sécher, pis j'trouve ça plate, des fois... Presqu'aussi plate que de recevoir dix-huit téléphones de sondages par jour.


Coup donc le monde, ça vous tente pas d'être smatte?


Peace out. Bon dimanche.











© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's