Le Noël du barman

Salut à toi, mon plus fidèle lecteur. Je t'ai fait patienter ce matin, j'espère que tu m'en veux pas trop, j'avais besoin de repos pour que l'inspiration et l'envie d'écrire me reviennent. J'aime pas ça te faire attendre, pis au cours des deux dernières années de mon blogue, c'est jamais arrivé que je manque un matin, sauf aujourd'hui. Les festivités de la St-Patrick (qui durent deux semaines chez nous) on été aussi réjouissantes qu'exigeantes et chaque fois que je m’asseyais devant mon ordinateur pour t'écrire, mon cerveau épuisé ne coopérait pas. Pendant que je t'écris ces lignes, mon teint vert-pâle-post-st-pat est déjà disparu pour laisser place à mes deux belles pommettes rougies par le soleil (enfin, je peux prendre mon café dehors sur le balcon, je me sens revivre !).


À la base, la St-Patrick est une fête chrétienne qui célèbre l'évangélisateur et saint patron de l'Irlande, Patrick. On raconte qu'il aurait utilisé une feuille de trèfle pour expliquer le concept de la Sainte Trinité au peuple lors d'un sermon visant à inviter les citoyens à participer à une immense chasse aux serpents, incarnation animale des forces du mal. Contrairement à une croyance populaire, la St-Patrick n'est pas la fête nationale de l'Irlande (l'Irlande ne possède pas de fête nationale officielle). Avec le temps, elle a plutôt pris la place d'une fête des traditions, permettant au peuple de mettre en valeur mondialement les couleurs de leur nation.



Au Québec, nos descendances irlandaises sont nombreuses. À cause du côté turbo-festif de la St-Patrick, irlandais et non-irlandais participent aux célébrations. Évidemment, les pubs irlandais sont très populaires comme lieux de célébrations pis si t'es passé au Nelligan's un 17 mars, que ça tombe un lundi, un mercredi ou un samedi, t'as pu constater toi-même que c'est toujours plein à craquer. C'est un peu comme le Noël du barman. Y'a toujours un paquet d'activités spéciales au programme, pis au-delà de tout ça, tu devines qu'avec l'achalandage, c'est une période bien payante pour nous.


Chaque année, c'est une occasion parfaite de montrer notre savoir faire et notre dévouement à nos patrons et clients. On se transforme tous en machines de guerre, on fait plus d'heures, plus de ventes, mais aussi plus d'efforts. À travers tout ce travail exigeant naît un esprit d'entraide immense qui m'émeut toujours beaucoup. Je t'ai déjà raconté qu'on était une équipe hyper-soudée et la St-Pat me permet de le constater encore plus fort chaque année. Mes pieds sont détruits, mais mon petit coeur est chargé d'amour et d'admiration pour ceux qui m'entourent.



Je profite de l'occasion pour te partager mes coups de coeur de la St-Patrick 2018.


La première place du podium revient à mes collègues, à mes patrons et aux bénévoles qui se joignent à nous chaque année pour faire "la guerre" à nos côtés. Il serait impossible d'avoir autant de plaisir sans l'implication de tout ce beau monde. Soyez fiers de vous, 2018 était une édition parfaitement sublime.


La deuxième place du podium revient aux visiteurs étrangers qui chaque année, reviennent me visiter en étant convaincus (à tort) que je ne me souviendrai pas d'eux. J'ai revu tellement de touristes avec qui j'ai partagé de bons moments les années passées, je me souvenais de chaque visage. J'ai été particulièrement ravie de recevoir à nouveau la troupe des Dublin 5 qui étaient venus au Nelligan's pour la première fois l'année dernière. Mention spéciale à Jen (la "fille" du groupe), qui a accompagné nos musiciens au violon le temps d'une toune, et qui avait retenu toutes les grossièretés que je lui avais enseignées en français l'année dernière. Ils sont arrivés au Nell en me criant "J'ai soif en crisse" et mon coeur a explosé. Much love guys, hope I'll see you again next year!




Pendant que j'y suis, je remercie aussi nos deux musiciens fabuleux, Phillippe et Mario, qui ont fait taper tout le monde du pied pendant leur set. L'ambiance était succulente, je m'en régale encore, j'aime tellement ça quand tout le monde se réuni pour faire la même chose en même temps. J'ai toujours une émotion puissante quand tout le monde tape des mains en suivant le beat. C'était wow de travailler avec tout ça comme canevas.


La troisième place de mon podium revient aux clients qui franchement, ont été plus qu'agréables avec nous. Le sourire était sur toutes les lèvres et c'est selon moi le plus bel article de beauté qu'un humain peut se mettre dans la face. Y'a pas à dire, j'suis tombée amoureuse chaque minute, j'ai le coeur qui fend juste d'y repenser. Nombreux sont les lecteurs de mon blogue à s'être manifestés et je vous embrasse tous autant que vous êtes, en essayant de pas trop vous mouiller la joue au passage. Votre rencontre et vos bons mots me serviront de carburant pour les mois à venir, MERCI !



Dans une autre catégorie que les coups de coeur, même si ça reste kind of un coup de coeur, je partage avec toi une petite tranche de vie rigolote qui m'a bien fait rire.



Ma seule petite déception (pis c'est rien, je te jure) c'est que depuis deux ans, le Défilé de la Saint-Patrick de Québec ne passe plus sur la rue St-Jean. C'est un peu plate je trouve, parce que ça mettait beaucoup de vie dans le quartier. Mais bon, j'imagine qu'il y a d'excellentes raisons administratives et/ou financières derrière cette décision. Bien égoïstement, c'est juste ma petite personne qui trouve ça poche de pas pouvoir en profiter. C'est tout de même un bilan archi-positif comme c'est le seul petit pincement au coeur que j'éprouve présentement. Et puis malgré le changement d'itinéraire de la parade, ça n'affecte en rien notre clientèle qui est toujours aussi nombreuse à se déplacer pour venir célébrer l'après-défilé avec nous.


MUCH LOVE !

Slainte !









© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's