Équipage bien équipé

Y'a pas une semaine qui passe sans que je ne me dise que je suis bien chanceuse d'être entourée de staff aussi sua coche qu'au Nelligan's. Notre réputation ne s'est pas construite en un jour et depuis le temps, on est reconnus pour avoir du personnel compétent, courtois et attachant. On trouve pas mieux comme crew et même si ça peut sembler cliché, on est vraiment comme une grande famille. S'agit qu'il y en ait un qui tombe malade ou qui doive s'absenter pour que les autres se serrent les coudes pour combler le manque le temps que les choses rentrent dans l'ordre. Notre force principale c'est nos barmans et c'est sans prétention que je vais te présenter ma gang aujourd'hui.



Madame Couteau c'est la plus ancienne de mes collègues (à part moi, c'est la plus ancienne tout court). Même si son nom de moussaillon rappelle celui d'un chef motard, c'est une belle grande fille au teint d'ivoire, élégante et distinguée. Quand elle n'est pas derrière le bar du Nelligan's, on peut la retrouver le nez dans son journal à la page des mots croisés avec un petit verre de rhum pas trop loin. Funny fact, elle a un sifflement bien à elle et elle peut t'interpréter n'importe quelle mélodie avec son instrument. Tu checkeras ça, ça vaut le détour.



Bas (comme bass, pas comme un bas de laine là) c'est l'intemporel de la gang. Avec ses yeux bleus perçants il peut te traverser l'âme bord en bord en un seul regard. Quand je dis qu'il est intemporel, c'est parce que c'est presque impossible de deviner son âge. Avec sa belle gueule il est particulièrement apprécié par la clientèle féminine (et c'est facile de comprendre pourquoi), mais sa répartie et son esprit rusé font de lui un barman largement aimé de tous. Il faut se lever de bonne heure si on veut se mesurer à lui aux échecs et quand il n'est pas derrière le bar, on peut le retrouver sur un terrain de tennis ou en train de gratter sa guitare.



Patache c'est le passionné de whisky de la gang. Si t'as participé aux parcours épicuriens qui se déroulent dans le faubourg, tu as probablement eu la chance de passer un moment avec lui. Il est une source infinie de blagues et d'histoires drôles et c'est toujours agréable de constater à quel point il peut transformer le bar en scène quand vient le temps d'intertainer son monde. Quand il n'est pas au travail on peut le retrouver en train de tapocher sur sa batterie ou en train de pratiquer les arts martiaux. Derrière son air sérieux se cache un grand romantique, mais pas de chance les filles, il est l'homme d'une seule femme et son coeur est déjà pris.



Bédard c'est l'esprit posé de notre troupe. Jamais un mot plus haut que l'autre, archi-professionnel derrière le bar, c'est impossible de pas l'apprécier. Même s'il se la joue low profile, c'est un barman hors pair. Le genre de gars qui a vu neiger et qui est bien difficile à déstabiliser. J'pense que je l'ai jamais vu fâché, y'é super zen (pis c'est pas une invitation ou un défi pour toi là, c'est juste un fait). Quand il n'est pas en poste, il joue de la musique avec Patache ou il gambade sur un terrain de soccer. Tout comme Madame Couteau, tu peux aussi le retrouver derrière le bar du Ste-Angèle, dans le vieux.



Franck P. c'est l'étudiant de la gang. C'est une acquisition récente de notre équipage et il a dignement gagné ses épaulettes en commençant comme commis y'a un moment. Son nom de famille c'est Pauzé, pis ça lui va très bien je trouve. Non seulement c'est une acquisition récente, mais c'est aussi le plus jeune du groupe. C'est un quick learner et son oreille attentive fait de lui un partenaire idéal pour le travail d'équipe. J'te dis qu'on est chanceux d'être tombés sur lui, il est en voie de devenir une véritable machine de guerre.




Franck D ou Franck deux, c'est notre commis, notre "couleux". Dans les périodes de rush tout particulièrement, c'est sur lui qu'on s'appuie pour maintenir le cap. C'est le petit dernier de notre crew, mais malgré son arrivée récente il s'est déjà taillé une place à lui. Faut dire que bien avant de venir travailler avec nous il fréquentait déjà l'établissement, je présume que ça a facilité la transition... on dirait qu'il a toujours été là!



Laulau, c'est l'homme au milles emplois, un travailleur acharné. Copropriétaire de La Cuisse (tsé les pilons de dinde géants là) et serveur au Sapristi, il trouve le temps de venir travailler avec nous de temps en temps. Ça peut paraître péjoratif et il n'en est rien, mais Laulau c'est notre pneu de secours, notre CAA, note dépanneur à nous. Quand on a des activités staff c'est lui qui garde le fort (et pas le phare, c'est le cas de le dire) en se tapant plus souvent qu'autrement des doubles quarts de travail. C'est le genre de gars qu'on a pas voulu laisser partir, ça fait qu'il a encore sa case sur nos horaires. On est gossants un peu, on veut pas qu'il s'en aille.



Tantôt j'te disais qu'on était comme une grande famille, et une famille n'est rien sans chef de clan. Les parents (c'est vraiment comme ça qu'on les appelle) c'est Jo pis Mel, les propriétaires. Ils nous fournissent tout ce dont on a besoin pour bien faire notre job, ils nous épaulent dans les moments plus difficiles et nous gardent dans le droit chemin en tout temps. Comme de véritables parents, ils nous aiment d'un amour inconditionnel et c'est cette dynamique là qui fait qu'on se dévoue autant pour faire du bon travail. C'est toujours plus tentant de se défoncer à l'ouvrage quand on est pas considérés comme des vulgaires employés.



C'est grâce à tout ce beau monde que le Nelligan's connaît autant de succès. Peu importe quand tu passes nous voir, t'es sûr d'avoir du staff attachant et compétent à ton service. Une seule visite est suffisante pour tomber sous le charme et pour constater à quel point notre bande est tissée serrée. Un pour tous et tous pour un!


Santé!









© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's