On ne met pas un oiseau en cage.

J'suis retournée dans mon coin de pays pendant les fêtes. Comme j'ai grandi au fin fond de l'Abitibi, c'est pas toujours évident d'y retourner souvent. En plus j'suis une grosse lopette, j'aime pas ça faire du char en hiver. C'est souvent une source de stress immense. J'suis une fille chanceuse par exemple, les gens qui m'entourent sont bien réceptifs et comprennent (ou entoucas, ils acceptent même si ça leur fait pas plaisir) que je suis en exil et que je reviens pas souvent. Quoi qu'il en soit, il arrive à l'occasion qu'on me passe certains commentaires qui me font grincer des dents. Y'a quelques trucs qu'on ne devrait pas dire aux gens qui ont choisi de quitter leur région natale, surtout si on veut continuer de les voir quand ils reviennent.



Si t'as des amis comme moi, qui sont partis un peu loin et qui reviennent seulement pour certaines occasions, essaie de pas les recevoir à grand coup de reproches. Le plus fréquent, c'est le coup du "T'es pas venu me voir". Toi, es-tu venu? Au lieu de reprocher des trucs au premier abord à ton ami exilé, essaie donc de lui dire qu'il t'a manqué. Parce que dans le fond, ce reproche-là, c'est ça qu'il veut dire (et c'est beaucoup plus facile à recevoir si on le tourne au positif). De cette façon, ton ami aura pas le goût de revirer de bord direct en arrivant.


Lui reprocher de ne pas appeler c'est du même ordre. Le téléphone est un outil génial, non seulement il peut servir à recevoir des appels, mais il peut également servir à en envoyer. Même concept qu'au paragraphe précédent, si t'avais envie de recevoir un coup de fil de ton ami en exil, ben t'aurais dû savoir que tu pouvais l’appeler toi aussi, et c'est beaucoup plus efficace qu'un reproche pour parler aux gens que tu aimes. Asteure que les cellulaires servent à un tas d'autres choses qu'à téléphoner, faut pas s'étonner de pu connaitre un seul numéro de téléphone par coeur pis de pas trop recevoir d'appel non plus. C'est d'même, j'sais que tu trouves ça plate, mais si tu attends autre chose, mets ça au clair en partant. Tu risques d'être moins déçu en mentionnant tes attentes au départ.



Quand ton ami revient dans sa patrie pour un court (ou long) séjour, essaie d'éviter de tirer dessus et d'être insistant. C'est plate à dire, mais il risque de péter au frette si tu tires trop fort sur sa couverte. Laisse-lui le temps d'arriver et de venir à toi, tout va bien se passer. C'est pas nécessaire non plus de lui booker chaque minute de chaque journée de son séjour en terre natale sans l'avertir ou lui demander son avis d'abord. C'est pas parce qu'il revient pas assez souvent à ton goût dans son hood qu'il faut nécessairement lui faire faire tout ce qu'il te tente à toi. Il devrait avoir le choix de faire ses propres choix, même si ça peut avoir l'air bête dit comme ça. Tsé, c'est un adulte, il est capable de planifier ses activités lui-même. Pis des vacances, ça devrait être reposant et léger, par lourd et calculé au quart de tour. Laisse-lui le droit de faire ce qui lui plaît, tu aimerais fort probablement qu'on te fasse la même chose à toi, si t'étais dans cette situation aussi.


Inutile de bouder ou d'être fru de pas l'avoir vu plus souvent. Ruminer des vieilles affaires, ça te rend un peu amer. Profites donc des précieuses minutes pendant lesquelles tu l'as auprès de toi à la place. Souviens-toi que ta frustration provient d'abord du fait que tu l'aimes beaucoup et que tu t'ennuies. C'est beaucoup plus positif de lui dire ça au lieu de râler autre chose avec ta face longue.



Ne juge pas ses choix de vie non plus. Ton ami est intelligent, je présume, puisqu'il est ton ami. Tu devrais avoir confiance en lui et comprendre que s'il a choisi de quitter ton coin de pays, il devait ben y'avoir une raison derrière son move. Avoir des attentes et ne pas les exprimer, c'est la meilleure façon d'être déçu en permanence. Si t'as des envies ou des besoins et que tu les exprimes clairement, t'as beaucoup de chance d'arriver à les combler (pis en plus, tu peux utiliser mon petit guide de la semaine dernière pour mieux t'exprimer).


Somme toute, c'que j'te dis là c'est pas sorcier. Y'a personne qui aime se faire recevoir à coup de reproche ou de boudage, pis j'connais bien peu de gens qui aiment se faire dire quoi faire lorsqu'ils sont en vacances. Garde en tête qu'on attrape beaucoup plus facilement les mouches avec du miel (ouais, je viens de comparer ton ami exilé à une mouche) et que t'as bien plus de chance de succès si t'es agréable et positif, comme dans bien des domaines d'ailleurs.



Le fun, c'est l'fun, pis les affaires plates, ben c'est plate (je suis une femme bien perspicace hein?). Laisse les gens libres, t'as beaucoup plus de chances d'avoir une place au soleil dans leur coeur en agissant de la sorte. Personne aime se sentir coincé, j'suis sûre que toi non plus. Mets-toi à la place des autres, imagine-toi que tu marches dans leurs souliers un instant. L'empathie peut faire des miracles autour de toi, essaie ça deux minutes.


Aux gens que je retrouve trop peu souvent, je vous aime d'un amour sincère, irremplaçable et inconditionnel, Votre place dans mon coeur est là pour rester et même si parfois je l'exprime trop peu ou trop maladroitement, sachez-le bien. Ça rend ma vie merveilleuse de constater chaque fois que notre amitié traverse le temps aussi bien qu'un bon whisky (ou qu'une bouteille de rhum, salutations au passage Éric et Marie-Ève, vous êtes passés maîtres dans l'art d'être mes amis!)


Love, gros comme le ciel.











© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's