De l'or plein la bouche.

Récemment, avec le rush des fêtes, le stress de la vie courante pis toutes les petites badlucks du quotidien, j'ai une fois de plus constaté que la manière avec laquelle on s'exprime peut amplifier ce que les gens ressentent autour. La façon dont tu me parles peut devenir une source de réconfort autant qu'une source de stress supplémentaire. Je sais bien que tout se dit, mais y'a toujours des façons plus agréables que d'autres de s'envoyer des mots. Au-delà du choix de ces mots, y'a aussi le choix des non-mots. Tsé, si on dit que la parole est d'argent, c'est parce que le silence est d'or. Je te l'ai déjà dit plus d'une fois, j'apprécie bien les gens qui savent se taire ou du moins, ceux qui savent choisir la bonne façon et le bon moment pour s'exprimer. Ça demande une grande maîtrise de soi et je ne prétends pas être une experte, très loin de là.




Malgré ce fait indéniable, j'ai quand même quelques petits trucs et astuces pour toi. Si tu te mets un pieds dans la bouche trop souvent à ton goût, tu pourras essayer de les mettre en pratique, ça pourra pas te nuire. Pis si jamais tu te sens quelques fois heurté par les mots qui t'entourent, tu pourras partager ça avec tes amis en espérant que la (ou les!) personne concernée prenne le temps de lire mon blogue. D'une manière comme de l'autre, oublie pas que si je t'écris chaque dimanche, c'est pas pour te faire la morale ni rien, c'est juste pour essayer d'agrémenter ta vie à ma façon.


Voici donc les choses les plus importantes à appliquer si tu désires communiquer efficacement des choses qui te semblent difficiles à exprimer ou à recevoir.


Premièrement, si tu désires intervenir auprès de quelqu'un, assure toi de bien maîtriser le sujet sur lequel t'as l'intention de prendre position. T'auras aucune crédibilité si tu connais pas bien ce dont tu parles et t'auras immédiatement l'air déplacé. Tu sais ce qu'on dit : Mieux vaut se taire et laisser croire qu'on est stupide plutôt que de parler et de le prouver. Ça, ça implique une petite réflexion de ta part. J'te l'ai déjà dit souvent... avant d'ouvrir la bouche, demande-toi si ce que t'as l'intention de dire a le potentiel d'apporter réellement quelque chose à la personne qui va l'entendre. Si tu en arrives à la conclusion que non, ben tais-toi, c'est la base.



Quand j'te disais plus tôt de t'assurer de connaître ton sujet avant de t'exprimer, ben ça implique aussi d'arrêter de bullshiter. Si on te pose une question, mais que tu ne connais pas la réponse, dis-le. Ça m'arrive tout le temps de répondre "Je ne sais pas", pis je trouve ça mille fois mieux que de prétendre le contraire alors que c'est faux. Si toute vérité n'est pas bonne à dire dis-toi qu'il y a une règle quasi absolue, et c'est bien qu'aucun mensonge n'est bon à dire. Y'a personne qui va t'en vouloir de ne pas savoir et qui plus est, ça te donnera l'occasion d'apprendre quelque chose si tu l'admets. C'est win sur toute la ligne!


Si tu as quelque chose d'important à exprimer, assures-toi de simplifier au maximum l'information que tu transmets. Évite les détours inutiles, les histoires sans fin, ça évitera à ton message de perdre son sens en cours de route et ça permettra à la personne à qui tu t'adresses de rester à l'écoute et concentrée. Pour cette même raison, évite les pauses inutiles. Il faut prendre le temps de bien articuler et il faut parler lentement, mais il aussi faut éviter les temps morts durant lesquels on pourrait s'égarer. Va directement au but, arrête de tourner autour du pot.




Si tu dois exprimer quelque chose de difficile, assure-toi de garder une attitude ouverte autant physiquement que verbalement. Garde les bras ouverts, ne les croise pas devant toi. Essaie aussi d'être réceptif et à l'écoute une fois ton message transmis. Même s'il faut être concis et éviter les longueurs, on doit malgré tout prendre le temps et s'assurer que l'information est bien passée. Mon truc préféré : Adresses-toi aux autres en utilisant le "je". Personne n'aimes les reproches et chaque fois qu'une phrase est formulée à la deuxième personne, c'est un peu comme un doigt accusateur qu'on pointe. Ça peut avoir l'air nombriliste de parler de toi, mais c'est nettement moins accusateur que de parler des autres à leur place.


Essaie aussi d'éviter les critiques gratuites. Prends le temps de te regarder dans un miroir avant d'intervenir auprès des autres. Fais l'effort de t'analyser un peu, même si c'est difficile de demeurer objectif. Si t'es pas foutu de prêcher par l'exemple, ce que tu diras perdras beaucoup d'impact et pourrait même être perçu comme une insulte. J'suis sûre que tu veux pas ça.



Pour faciliter la compréhension, tu peux aussi utiliser des exemples, des mises en contexte. Au lieu de faire des reproches, essaie d'exprimer tes attentes clairement. Elles seront beaucoup plus faciles à combler si elles sont claires et précises. Il est aussi important d'éliminer les distractions. J'imagine que j'ai pas besoin de te dire que le cellulaire, les textos, Facebook et cie. ça devrait être mis de côté le temps que le message se rende.


Si jamais ce que tu as à dire est est très difficile à exprimer pour toi, utilise un autre moyen que la parole pour transmettre ton message. Écris. Pas besoin d'avoir un orthographe irréprochable (bien que ça soit évidemment mieux.) Il te sera fort probablement plus facile d'appliquer les trucs que je t'ai donnés précédemment à l'écrit qu'à l'oral. Ça te permettra également de prendre un certain recul et de réfléchir aux mots que tu utilises et au message qu'ils transportent et évidemment, ça te soulagera de pouvoir enfin t'exprimer.



Souviens-toi aussi que même si on dit qu'il faut battre le fer quand il est chaud, on ne devrait jamais se laisser dominer par la colère du moment. Quand on s'offre un peu de recul, on se rend parfois compte qu'on avait amplifié une situation et on peut ainsi éviter d'envenimer une situation. Réfléchir avant de parler, c'est l'apprentissage d'une vie.


Les relations humaines peuvent être bien complexes par moment, mais ne te laisses pas décourager... apprends seulement à t'améliorer. Notre passage sur terre est parsemé d'embûches, essaie de tourner chacune d'elles à ton avantage en apprenant à t'adapter!



Oh et puis, le conseil le plus judicieux qui m'ait été partagé jusqu'à maintenant... Let shit go. C'est pas vrai que tout est important, choisi tes combats, tu vivras plus heureux et probablement plus vieux!


Paix, sagesse et amour.


Bon dimanche !











© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's