Dehors novembre

Salut à toi qui me lis chaque dimanche (ou pas). Cette semaine, la première neige s'est répandue sur la capitale, pis même si elle est pas encore restée au sol, elle a apporté avec elle le froid glacial de l'hiver québécois. On a reculé l'heure, y fait noir de bonne heure, on a parti le chauffage, on a dit au revoir au p'tit coat léger pis on a sorti nos tuques pis nos mitaines.




Si tu me lis depuis le début, tu le sais que je déteste l'hiver. Je t'en ai déjà parlé dans Mon pays ce n'est pas un pays, j'ai beau essayer de trouver des côtés positifs (comme dans mon article Une médaille a toujours deux côtés, okay j'arrête de me plugger), novembre est un des mois de l'année qui est bien moche sur le moral. On dirait que juste de le voir venir me donne envie d'hiberner. En plus, ça fait deux semaines que j'me tousse les poumons, mais tsé, pas une toux plaisante qui dégage, nenon. C'est une toux sèche qui dégage zéro pis qui en plus te donne juste envie de tousser encore plus. C'est pas des farces, j'suis rendue que j'me réveille pour tousser la nuit. J'tousse assez pour en avoir mal aux abdos, penses-tu que ça compte pour un entraînement?


Je t'ai dis que j'arrêtais de me plugger plus tôt, mais pendant que j'y pense, si tu as le rhume toi aussi, va relire mon texte qui traite des différents types d'enrhumés : Le rhube. J'me le suis retapé la semaine dernière pis je l'ai trouvé bien rigolo, sans prétention (rendu là, mieux vaut en rire).



Question de me faire détester encore plus novembre, c'est le mois des morts. Y'a tu quelque chose de plus déprimant qu'un mois des morts? Les feuilles sont tombées, c'est gris, y mouille, y fait frette pis je chiale.


Hier 11 novembre et pendant tout le mois, c'est le temps de porter ton coquelicot pour rendre un petit hommage aux gens qui ont perdu la vie durant la première guerre mondiale. C'était le jour du souvenir. Sais-tu pourquoi on porte cette fleur au lieu d'une autre? C'est parce que pendant la guerre, avec tous les bombardements, le sol avait reçu les nutriments nécessaires à sa pousse. Immédiatement après les combats, on voyait pousser la fleur partout, mais lorsque le sol a eu fini de gérer les débris, les coquelicots sont disparus comme ils étaient venus. C'est donc devenu un symbole post-guerre important.



Novembre tient son nom du latin novem, qui signifie neuf (le chiffre là) puisqu'il est le neuvième mois de l'année du calendrier romain. Si on était dans l'hémisphère sud, le mois de novembre apporterait avec lui le printemps, tout est une question de perspective, j'imagine.


Y'a une chose chouette au moins, à la mi-novembre y'a une batch de crevettes en écailles qui arrivent dans nos poissonneries québécoise. J'sais pas si t'es comme moi, mais je raffole de ces crustacés et comme le produit n'est disponible que pendant deux courtes périodes chaque année, c'est le temps de se bourrer la face. On se croisera peut-être dans le line-up du poissonnier au courant de la semaine.



Si t'es amateur de vin, tu as au moins une chose pour te réjouir un petit peu aussi. Chaque année, au troisième jeudi du mois, c'est la sortie officielle du beaujolais nouveau. Bon, encore faut-il être fan, mais ça donne une raison de se réchauffer un brin.


Je tâcherai d'être moins down la semaine prochaine, je te promets. En attendant, si t'as frette aux os pis que tu passes dans le coin du Nelligan's, viens me voir on partagera un bon whisky. À défaut de réchauffer réellement le corps, ça réchauffe l'esprit pis c'est déjà ça de pris!



Bonne semaine!


P.-S. Si t'as pas encore sorti tes pneus d'hiver, déguédine, la vraie neige s'en vient.







© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's