Je fais des choses

Mon blogue contient déjà deux billets qui te parlent de mes petites habitudes weird. J'aime ça partager ce genre de choses avec toi, même si c'est pas toujours édifiant. J'aime ça te livrer ces petits morceaux de moi-même parce que je trouve que ça nous rapproche. Alors aujourd'hui, je te fais part des petites choses que je fais même si elles me font me sentir un peu ridicule.



1. Je mets toujours mon réveil matin quand je sors d'une période de travail matinal. Je suis pas une lève tôt naturellement et je dois toujours me discipliner pour arriver à sortir du lit à temps. J'adore donc le matin où je peux dormir, mais comme je veux être consciente de la chance que j'ai, j'active mon réveil quand même, juste pour pouvoir constater combien je suis bien à pouvoir me rendormir au lieu de me lever.


2. J'adore le Kraft Dinner. Je sais pas pourquoi j'aime autant ça, parce que je sais que c'est pas très bon pour mon corps pis que c'est loin d'être un repas complet, mais j'en raffole. Tellement que je me rationne, écoutant ma raison, à acheter seulement une boîte par mois. Bon jusqu'ici c'est pas si pire, mais ce que je fais quand je veux vraiment me payer le gros trip KD, c'est de pas faire cuire toutes les pâtes mais mettre tout le sachet de poudre chimique et fluo quand même pour que ça goûte plus concentré. Au passage, j'en profite pour te mentionner qu'un vrai bon Kraft Dinner, ça se mange direct dans le chaudron, okay?


3. Chaque fois que je fais bouillir des pommes de terre, quand je pense que le chaudron en contient suffisamment, j'en rajoute toujours une. J'appelle ça ma patate de luck. Parlant de luck avec les patates, j'suis rendue pas mal bonne pour retirer le fil du nouveau sac d'un coup, pis chaque fois que ça m'arrive j'me trouve vraiment chanceuse. On va s'le dire, ça entre dans la catégorie des choses ridiculement satisfaisantes de ma vie.



4. Je fais très rarement la sieste, mais quand il m'arrive de le faire, je n'entre jamais sous les couvertures. Pour une raison qui m'échappe, je préfère toujours rester par dessus ma couette. C'est nono, je sais.


5. Je t'ai déjà dit que j'avais beaucoup de plantes, chez moi ça look comme une jungle. Cette année j'ai comme attrapé une autre maladie mentale reliée à ça, je cumule les noyaux d'avocats. Depuis que j'en ai fait pousser un et qu'il est devenu un magnifique petit arbre, on dirait que j'ai du mal à jeter les noyaux. J'me dit que chaque petite boule ronde a le potentiel de devenir aussi épanouie si j'y met un peu d'effort et donc, j'en ai beaucoup qui sont en train de germer. D'ailleurs, faudra bien que je trouve des gens à qui les donner, j'en ai beaucoup trop pour les garder chez moi.



Parlant d'avocat, comme c'est le genre de fruit que tu dois manger rapidement quand c'est mûr (un peu comme les bananes, tu mets ça à ton agenda pour pas les oublier parce que c'est une affaire d'heure avant que ça tourne au désastre), j'ai trouvé une astuce. Quand le fruit n'est pas assez mûr pour être mangé, je l'enroule dans du papier d'alluminium et je le met au four 15 minutes (ou plus, j'y vais au toucher) à 200 degrés. J'dis ça d'même, mais ça pourrait possiblement t'être utile.



6. Je mets toujours des bas de laine. Même l'été. Pire que ça, je porte des bottes, même l'été. Non, j'ai pas chaud. Oui, je suis bien. J'ai des chevilles fragiles (vieilles blessures de guerre) et ça fait toute la différence d'être bien supportée dans mes chaussures.


7. J'identifie toujours mon verre. J'ai souvent un élastique au poignet et quand je suis dans un endroit où les verres sont pareils, je m'en sers pour reconnaître le mien. Si je n'ai pas d'élastique, je ramasse ce qui traîne, j'enroule un petit bout de fil, de plastique, bref ce qui est disponible et ainsi je suis certaine de toujours boire dans mon verre.




8. Je bois toujours à la même place sur mon verre. J'trouve ça dégueu quand tout le tour est sale alors je me concentre sur un seul endroit. Y'a pas grand chose qui me turn off autant qu'un verre de rouge beurré tout l'tour avec plein de traces de doigts graisseux un peu partout. Yourke.


9. J'ai un plumeau dans mon coffre à gant de voiture, pis des fois quand j'attends sur une lumière rouge, j'époussette pour optimiser mon temps. Si jamais tu vois une grande folle en train de passer le Swiffer sul dash au coin d'une rue, c'est probablement moi!


10. Je fais une obsession avec le chiffre dix. Pas capable de faire un top 9. Haha. Tu comprendras donc que ce point n'en est pas vraiment un, mais qu'il comble bien l'espace libre!


Le ridicule ne tue pas et ça, je l'ai bien compris.


J'te dis ça pis j'te dis rien, mais la semaine prochaine je fais le bilan de ma dernière année parce que... c'est mon anniversaire! T'as un scoop, tu sais déjà de quoi je vais te jaser ;)


À dimanche prochain!










© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's