Ton must, mon must.

Coucou l'ami ! Cette semaine, pour parfaire ta culture des bars, je t'ai concocté, en collaboration avec mon collègue Patache, un top ten des affaires que tu devrais avoir chez toi dans ton bar pour jamais être gêné de recevoir tes amis chez toi. Bon okay, on s'entend que tu devrais jamais être gêné de recevoir tes amis chez toi, même quand ta vaisselle est pas faite pis que ton linge traîne partout parce que des amis, c'est des amis. Ça devrait t'aimer même quand t'es un peu tout croche pis que t'as rien ramassé chez toi. Si jamais tu veux leur servir à boire, voici ce qui devrait se retrouver dans ton armoire quelque part.



1- Un cerveau (bon, celui-là t'es mieux de pas le laisser trop souvent dans l'armoire pis de le traîner avec toi en tout temps). On s'entend que si t'as moindrement d'imagination, le sens de la débrouillardise pis un peu de motivation, y'a toujours moyen de moyenner. Faque dans le pire des cas, si t'as une tête sur les épaules, y'a toujours moyen de concocter quelque chose de correct (pis par correct, j'veux pas dire que tout le monde va t'applaudir, mais juste qu'il vont avoir de quoi de ben suffisant à se mettre dans yeule pis ça devrait passer) quand tes amis arrivent à l'improviste.


2- UNE main. Bon ça c'est Pat qui parle, parce que lui tsé, même si y'avait la main cassée pis toute, y'é rentré travailler pareille. Faut dire que le gars, y'a aussi passé presque deux ans en atèle à cause d'un accident d'auto pis que c'est clairement pas ça qui l'a arrêté. Tout ça pour dire que lui, il pense que juste une main c'est suffisant pour couler, servir pis participer à un party. Warrior style.



3- Un limonadier. T'as probablement lu quelque part que tous les barmans de ce monde avaient toujours en leur possession l'objet divin qu'est le limonadier et c'est loin d'être faux. Quand t'as un limonadier, t'es jamais dans la merde. J'ai même déjà vu ma collègue couper une tige de bambou pour retenir la porte de notre machine à glace cassée avec la minuscule lame de son limonadier. Bref, ça fait la job, peu importe de quelle job on parle (bon là on s'entend, on s'improvisera pas chirurgien cardiaque avec un limonadier non plus mais tu comprends l'idée).


4- De la passion. En quantité. Quand ben même que tu sais pas trop ce que tu fais, tant que t'as du fun à le faire ça passe toujours mieux. Même quand t'es complètement dépourvu, si t'as du coeur à l'ouvrage, y'a toujours moyen de s'en sortir. L'idée se transpose aussi bien en restauration en général, tant que le serveur est bon, il est possible d'apprécier un plat très moyen juste parce qu'il t'a été bien servi. That's it, avec du coeur, on arrive à faire de très grandes choses, même si on a presque rien sous la main.



5- De l'amour publique. Au-delà de la passion, il est très important d'avoir un amour élargi quand tu veux avoir un beau bar. Faut toujours se rappeler que les gens, ils ne consomment pas seulement que l'alcool qui leur est servi. Ils consomment également le plaisir, le partage et tous les instants magnifiques que ces éléments peuvent créer. C'est si beau l'amour, quand t'es pas sûr mets-en donc un peu plus, c'est jamais mal reçu, pis en plus ça aide à faire passer les dégâts engendrés par ta sublime visite.


6- De l'alcool ("Duh!" Qu'il dit Patache). C'est évidemment un élément essentiel de ton bar, si tu veux que les gens en consomment bien entendu. Pour te faire une idée, y'a moyen d'avoir en ta possession seulement quelques éléments primaires et d'arriver à créer des petites merveilles. Dans le doute, je te suggère les 5 alcools de base, soit : Du rhum, de la vodka, du gin, de la téquila et du whiksy. Ensuite, si tu te sens moindrement wild, tu peux toujours ajouter une liqueur de la famille des triple sec, c'est-à-dire du Cointreau, du Grand Marnier, du Curaçao ou du Triple Sec. Avec ça t'as moyen de t'énarver pas pire pis d'inventer des petites merveilles spontanées. Tu devrais aussi avoir quelques diluants comme des boissons gazeuses ou des jus en permanence, ça fait des miracles.



7- De la glace. Ça a l'air de rien de même, mais la glace dans un drink, c'est nécessaire. Ça rend tout plus agréable et plus facile à boire. T'aimes pas trop le goût de l'alcool? Refroidis-le, j'te le dis ça va vraiment mieux passer. Si t'aimes pas trop l'idée de diluer tes produits, essaie les pierres refroidissantes... Bientôt (genre très bientôt), on en vendra directement au Nelligan's avec notre super logo. Reprenzeeeent! Tu pourras épater la galerie avec tes belles tites roches frettes.


8- Des verres. Ça te semble probablement bien évident, mais oui, ça te prend des verres. Même un alcool pur, sans flafla ni rien, devient beaucoup plus fancy quand il est versé dans un contenant raffiné. Si jamais t'as du budget, y'a de quoi se gâter avec les formats et les matériaux. J'ai trouvé cette image sur le site de Boire (que je t'invite d'ailleurs à visiter plus en profondeur si tu apprécies l'art du cocktail). Le plaisir, ça passe aussi par les yeux, souviens-toi de cette règle.



9- Des souliers. Bon là c'est comme un petit running gag (pis en disant ça, j'veux même pas faire une blague de runnig shoe, ça serait trop facile). Mine de rien, on a tous déjà vu un serveur en gougounes lors de la saison estivale. Sache mon cher lecteur que c'est pas le best de se promener en pichous derrière un bar. Au-delà du look, c'est pas très légal puisque ce n'est pas une chaussure autorisée par la commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CSST). J'imagine que j'ai pas besoin de t'expliquer pourquoi c'est pas toléré, puisque quand on porte ce genre de chaussure on s'expose à de nombreux risques non-nécessaires (genre un couteau en chute libre ou des éclats de verres oubliés). Faque c'est ça, y fait chaud, mais c'est pas une bonne raison pour te dénuder les pieds derrière ton bar.


10- Un pot pour les contributions. C'est pas toute d'inviter le monde chez vous, mais quand tu leur payes toujours à boire sans que personne ne paye rien, ça peut t'enlever l'envie de les inviter plus souvent. Pour remédier à ça, patente-toé un pot à pourboires. C'est pas une nécessité de débourser quand tu es reçu quelque part, mais avoue qu'à force de te faire vider ton bar sans jamais rien recevoir en retour, ça tue ton envie de récidiver. En tant qu'invité (même invité de dernière minute) tu peux toujours laisser un petit quelque chose à ton hôte pour lui exprimer ton appréciation. C'est pas nécessaire de toujours le faire en argent, tu pourrais aussi apporter une bouteille lors de ton prochain passage mais sache que même si les gens te disent "Ah nanon, t'as pas besoin de rien apporter" c'est toujours bienvenu une petite attention sul'side.



Voilà, en suivant cette liste toute basique, je suis convaincue que tu pourras recevoir les gens en tout aisance chez toi. Si jamais tu veux en mettre plein la vue, arranges-toi pour avoir toujours sous la main des agrumes (lavés!) et prêts à être tranchés pour agrémenter tes cocktails. C'est joli, c'est bon, c'est frais, pis c'est comme d'avoir une petite cerise sur ton sundae (d'ailleurs, des olives pis des cerises, c'est quand même nice aussi).


Bon dimanche mon ami, j'espère que la St-Jean Baptiste a pas été trop dure sur ton p'tit corps !


Bonne semaine. Love.


P.-S. Merci Pat, t'as presque écrit mon article à ma place avec tes suggestions.










© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's