La terre dégèle, les filles sont...

L'envie de dormir dehors me pogne toujours quand l'hiver fond. Mon envie de camper s'accentue en suivant une courbe inversement proportionnelle aux accumulations. J'ai tellement envie d'aller dormir dans le fond des bois que je me suis dit que cette semaine j'allais partager avec toi mes meilleurs spots de camping.



Chaque année depuis que je suis dans la capitale, quand la terre dégèle je me retrouve systématiquement à Sainte-Geneviève de Batiscan en train de camper sur le bord de la rivière. Quand le temps le permet (et aussi mon permis!) je me donne même le droit de pêcher le doré. Je pense même que c'est mon poisson préféré. C'est pour cette raison que le spot numéro un de mon top ten de pref camping est là-bas. Si t'es willing, tu peux suivre un parcours de tyroliennes très bien organisé et facile à faire même si t'es pas en super shape.



Avantage : Il y a des randonnées tout autour, même pas besoin de prendre son char pour aller marcher dans des sentiers. En plus il y a des toilettes et des douches tout près. Au pire du pire, tu peux marcher quinze minutes pis tu te rends au bloc sanitaire, c'est génial.


Les Grands Jardins. L'espèce d'endroit que tu te dis tout le long "Oh my god, c'est donc ben loin j'espère que ça va valoir la peine", pis quand t'arrives, tu constates que t'as pas fait tout ce chemin là pour rien. Ça vaut vraiment le détour.


Avantage : Le paysage. C'est juste malade. Faque vas-y. Point.


Mattawin. c'est un peu loin de Québec aussi, mais encore une fois, ça vaut plus que le détour. Y'a une super belle rivière que tu peux descendre en chillant ben tranquille dans ta flotte (ou avec pas de flotte si tu sais bien garder ta tête hors de l'eau).


Avantage : Tu peux faire de la luge de rivière (un espèce de petit canot que tu te couches dessus pour descendre une rivière sans forcer jamais, c'est vraiment le fun, tu te sens même un peu bum rendu en bas parce que c'est peu commun comme activité).



La Vallée du bras du nord. Ça c'est plus que génial pour les gens qui habitent la capitale. C'est facile d'accès, y'a moyen de camper au milieu de la route (même si tu peux faire tout le trajet d'un trait en trois heures si t'es moindrement en forme). Y'a les plus beaux spots de baignade que tu peux t'imaginer, pis y'a même des stations de repos pis de visites organisées. C'est le parfait endroit pour apporter tes chums pas trop safe de faire de la descente de rivière pour les initier et leur donner envie de revenir.


Avantage : Y'a une super belle chute d'eau où faire un pique-nique pis tu peux toujours louer du stock pour descendre (canot, luge, kayak, name it). Avec un peu de volonté, tu pourrais même descendre ça sur un dauphin gonflable acheté au Canadian Tire en spécial, c'est vraiment cool).


Parc Forillon. Quand tu montes vers la Gaspésie, après Sainte-Anne des monts (et le célèbre Sea Shack), tu arrives à Forillon. C'est une zone préservée où tu peux profiter du paysage marin sans trop te faire chier à escalader des falaises sans fin ou des paysages trop abruptes pour ta condition de citadin.



Avantage : Il y a une superbe auberge festive nommée Griffon Aventure qui offre un service de bar, hébergement (en tout genre, camping, chalet, free style pis toute) avec du personnel impliqué et super accueillant. Y'a une cuisine commune et un bloc sanitaire. Plus ++, les toilettes/douches sont écolos (lire ici avec un grand souci de la protection des ressources environnantes et de la nature, ça fait du bien à l'âme de fréquenter ce genre d'endroit).


Aiguebelle. Okay je sais, ça fait loin pour les gens qui habitent les grandes cités. Par contre, si ça se retrouve dans mon top ten, c'est pas pour rien. Si un jour tu te ramasses en Abitibi (et j'ose espérer que si tu t'es rendu jusque là c'est parce que t'avais une maudite bonne raison) c'est un inévitable. Y'a plein plein plein de beaux endroits pour camper, pêcher et vivre ta vie dans la nature, avec tout ce dont tu as besoin pour survivre même si t'es pas trop préparé. On y loue de l'équipement, y'a des dépanneurs et toutes les installations qui te permettent de te sentir bien même si t'es pas habitué d'être un coureur des bois. Mon site favori c'est le camping Ojibway, y'a un super beau quai pour courir en te lançant comme un kid rendu au bout.


Avantage : C'est mon berceau, les plages sont magnifiques, la forêt est plus que belle et c'est assez loin de la ville pour te permettre de ne pas revenir chez toi si t'as oublié une cuillère. Deal with it. C'est une belle leçon de vie.


Réserve Faunique de Portneuf. Ça couvre une bonne superficie, alors tu peux te sentir dépaysé même si t'es tout près de chez toi. Il est possible de faire des circuits en boucle avec ton canot (si t'en as un) et de revenir à ta voiture après quelques jours bien investis.


Avantage : C'est bien peu connu et donc très peu fréquenté. Autour de Québec, si t'as envie d'être un peu seul une fois, tu pourrais aller là-bas, y'a pas grand monde pis c'est juste trop relaxe. Plaisir garanti.



Lac Bellevue. C'est un peu loin de la cité, tu dois y aller en empruntant différentes petites routes, mais une fois sur place tu profites de toute la tranquillité que les kilomètres peuvent offrir. C'est l'endroit parfait pour arriver en gang et triper à fond au bord d'un lac entre copains. Si t'as une planche à pagaie, le lac est assez protégé du vent pour être praticable en tout temps et de l'autre côté il y a des sentiers non-accessibles à pieds qui te permettent de te sentir aventurier.


Avantage : Il y a des blocs sanitaires (j'en parle beaucoup, mais c'est pas pour rien, c'est parce que c'est vraiment plus facile de vivre dans la nature quand tu peux vaquer à tes occupations sans trop de complications). Le staff présent est plus que sur la coche et toujours heureux de te recevoir comme un roi/une reine. Y'a même possibilité de louer des espaces prêt-à-camper, si t'as pas envie de te casser le bécyk.




Le marais du Nord. Si t'es comme moi et que t'aimes la cueillette de champignons sauvages, cet endroit est LA place où te rendre sans trop sortir de la ville. Quand tu sors moyennement des sentiers battus pour t'aventurer ailleurs, tu peux trouver des talles parfaites pour te préparer un bon souper. Fais attention par exemple, je voudrais pas me retrouver responsable de ton intoxication alimentaire, encore moins de ta mort subite. Les champignons sauvages, c'est une chose sérieuse. Si tu as besoin d'un opinion sérieux, tu peux toujours consulter la page Facebook du Cercle des mycologues du Québec.


Avantage : Tu peux y aller et revenir dans la même journée, et selon le chemin que tu vas décider de suivre, tu peux même tout faire en un aprèm. Bref, c'est nice.




Saint-Féréol des Neiges. C'est pas vraiment un endroit pour camper à proprement dire, c'est plus un village très vaste avec peu d'habitants. Ça te permet d'arriver quand tu veux, de rouler jusqu'au fond d'un rang et de te parker quand bon te semble. J'ai d'ailleurs de très beaux souvenirs avec Tommy et David (salut les gaaaaars!) sur une berge de rivière nébuleuse dans le fond d'un pit de sable. Apporte-toi des glow-stick, c'est la meilleure façon d'établir ton campement.


Avantage : C'est vraiment off-road, tu y vas sur un mood de je m'en sacre pis tu reviens avec la tête pleine d'étoiles qui durent toute la semaine.


Le parc linéaire de la rivière Saint-Charles. C'est pas fait pour camper, mais c'est tellement le fun de pouvoir quitter la ville un petit instant pour te retrouver dans la pseudo-nature en pleine ville. J'y suis allée quelques fois avec des amis et une boîte à lunch et chaque fois, l'expérience était magnifique. C'est aménagé pour pas te casser le cul, y'a des endroits magiques et surtout, tu peux revenir chez toi en un seul après-midi. Même si tu te lèves tard, y'a moyen de profiter d'une journée dans la nature sans trop de compromis. Y'a même une cabane à patates frites pas trop loin de la chute de Kabir-Kouba, essaye la guédille c'est trop bon.


Avantage : Si t'es audacieux et que t'as un peu de budget, y'a un restaurant très réputé dans la "réserve" Huron de Wendake qui te propose d'excellents petits plats gastronomiques, c'est high class juste comme il faut. Si t'es vraiment en moyens, tu peux te payer un trip d'hôtel de qualité sans aucun remord, étant donné que tu peux revenir chez toi bien fripé sans trop de distance le lendemain matin.



Ton balcon. Je sais pas si t'en as un, mais quand il fait un peu chaud c'est juste trop génial de pouvoir dormir au grand air tout en restant dans ta cour. Pas besoin de rien, juste un peu de spontanéité et le tour est joué. L'air climatisé c'est vraiment overrated.


Avantage : J'te l'ai dit, t'as besoin de rien, juste une couverte pis t'es en business. C'est tu pas assez beau ça?


Si t'es en train de grafigner les murs à la recherche de liberté naturelle ces temps-ci, dis-toi que t'es pas le seul. Moi aussi j'en peux pu... J'ai trop hâte de "décamper" pis de trouver que les meilleurs plats du monde sont des restes de tables grillés sur le bord du feu. Ça change toute la patente, même que des fois j'me dis que le Kraft Dinner c'est la meilleure affaire qui existe. Faut le faire.


Heureux d'un printemps qui me chauffe la couenne....


Bon dimanche!







© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's