Les dix commandements.

En ce temps des fêtes, je profite de toi, cher disciple, pour partager les dix commandements du bar. Chu pas plus catholique qui faut pis il me reste encore un petit bout avant de pogner l'âge du Christ, mais j'trouve que le concept est très approprié en ce dimanche de Noël. Faque c'est ça, j'me lance.




Tu ne siffleras point. C'est pas une bonne façon d'attirer l'attention. Non seulement ça gosse le barman, mais ça risque de choquer les autres clients bien élevés autour de toi. Fais juste pas ça, c'est simple. On est pas des chiens tsé.



Tu ne crieras point. Même quand tu commences à ramollir d'la calotte, tu vas te garder une petite gêne quand tu commandes. Y'a personne qui aime ça se faire crier après, pis le barman ne fait pas exception à cette règle. Gère-toi, t'auras pas ta bière plus vite même si t'es plus loud que les autres.



Tu ne me toucheras point. Je suis ta serveuse, pas un objet dont tu peux disposer à ta guise. You don't get to grab me by the pussy (sorré, j'pouvais pas me retenir), même si t'as déjà entendu ça quelque part *tousse*. Les contacts physiques, même amicaux, sont un peu malaisants quand on se connaît à peine. Si tu me vois faire la bise à certains clients, dis-toi simplement que ce sont d'abord et avant tout mes amis et qu'on se fréquente en dehors du bar, dans l'intimité. Ils ont mérité ce privilège à grand coup d'années d'amitié, j'te mets au défi de faire pareille.



Tu ne dépasseras pas les limites du bar. On va faire ça short, t'as pas d'affaire là, that's it. Faque penses-y même pas. C'est simple hein?


Tu ne sous-estimeras pas mon intelligence. Oui, je suis une barmaid, mais non, chu pas comme la fille qui passe dans le teaser de l'émission Barmaid à Musique Plus (la bande annonce est ici!). Moi ça m'fait vraiment pas rire les "batâiiillles" (j'aime mieux les humains civilisés, je sais c'est étrange) pis j'utilise pas mes totons ni mes cheveux blonds (anyways, sont bruns) pour te faire accroire que chu hot (ouin, c'est pas pire bitch comme call, mais je n'en pense pas moins). J'sais ben qui sont pas pour utiliser du monde qui respectent leur métier pour faire un tv show, ça serait pas assez divertissant, j'imagine. Peut-être aussi que le preview a été fait pour choquer (et donc faire jaser, pis ça marche) pis que l'émission va être respectueuse du métier, mais j'ai très peu d'espoir à ce sujet.




Tu n'agiteras pas ton billet de 20$ dans les airs. C'est très vulgaire. C'est comme si tu m'appâtais "Hey manne, j'ai d'l'argent viens donc icitte". Chu pas une pute (coup donc j'y vais pas de main morte aujourd'hui, haha!).



Tu n'apporteras point ton propre alcool. La raison est évidente. Amènes-tu ton lunch au restaurant? Pire que ça, si tu te fais pogner par un agent de la paix avec ton alcool non-timbré (on paye un supplément pour avoir le droit de te vendre l'alcool au bar et chaque bouteille possède son timbre de vérification) je vais recevoir une contravention salée. C'est facilement évitable, laisse-moi le plaisir de te servir.



Tu attendras l'âge légal avant de me visiter. Je sais que ça te tente de t'essayer, t'as sûrement entendu quelques histoires qui se sont bien terminées, mais moi chu vraiment plate. Avec le temps (et l'âge, on va se le dire) je remarque de plus en plus les jeunes gens qui entrent au Nell. J'sais pas si c'est le malaise qui émane de leur personne toute entière ou juste la maladresse évidente dans chaque mouvement, mais ça me saute aux yeux. J'trouve ça plate de carter, mais j'me gêne pas pour le faire. Anyways, j'ai remarqué que personne (vraiment personne, sérieux) de majeur ne s'en offusque. Les seuls qui se fâchent quand je demande à voir des pièces d'identité sont ceux qui n'ont pas 18 ans.


Tu ne prendras pas une table de six quand tu es seul. C'est sûr que c'est l'fun d'avoir d'la place pour s'installer, mais utilise ton bon jugement (chu sûre que t'as ça quelque part). Si t'es tout seul, pognes-toi une petite table pis laisse les groupes utiliser les plus grands espaces. Si jamais c'est tranquille pis que t'as envie de te gâter j'ai rien contre, mais si y'a des groupes qui entrent, ça pourrait arriver que je vienne te demander (gentiment tsé, j'sais vivre) de changer de place pour optimiser la salle. J'te le cacherai pas, c'que j'veux c'est que mon bar se remplisse à pleine capacité. Pour faire ça, faut user d'astuces pour bien dispatcher les clients.



Tu respecteras le last call. Toi à la fin de la journée, si quelqu'un au bureau te dis "Ah! Encore un peu, on reste ouverts une demie-heure de plus, juste un autre dossier!", vas-tu être content? Ben c'est pareil pour moi. Rendu à trois heures du matin, j'ai un peu hâte de fermer la shop. J'sais ben que toi tu resterais encore un peu, pis t'aimerais donc ça que j'te serve une autre bière, mais ça arrivera pas. Toute bonne chose a une fin, pis j'pense que c'est juste normal d'avoir envie de finir son quart quand tout le monde est chaud raide partout. Mets-toi à ma place deux secondes pis j'suis sûre que tu comprends mon point.




J'espère très sincèrement que tu as eu un beau réveillon, que t'es pas trop magané pis surtout, que t'as eu assez de fun pour rendre ton mal de bloc acceptable, si jamais t'es atteint d'une solide gueule de bois. Si t'as pas de plan pour ce soir, au Nelligan's y'a dla bouffe gratuite que ma collègue Rouquine a préparé avec full love. Viens te bourrer la face!





© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's