Travailler dans l'ombre.

On est chanceux au Nelligan's, la qualité de la crew qui travaille derrière le bar est inégalable (bon je sais, tout le monde dit ça mais nous autres c'est vrai, haha (parenthèse dans une parenthèse, je suis consciente que mon opinion est biaisé, mais ça vient du coeur)). On a du beau, mais surtout du bon monde pour te servir et c'est pour ça que t'es tombé en amour avec la place. Cependant, pour qu'un bar roule bien, il y a un paquet de trucs qui doivent se faire pendant les heures de fermeture. Ces tâches impliquent un grand nombre de travailleurs, représentants, fournisseurs et livreurs qui restent un peu dans l'ombre. Aujourd'hui, je rends un hommage aux personnes que tu ne vois jamais, mais qui font un travail vital pour le bon fonctionnement de notre beau bar.



Le gars du ménage. Lui yé drôlement sympathique. Si tu nous suis sur instagram, tu dois avoir vu passer son chien Buddy quelques fois dans ton feed. Ça prend un travailleur acharné pour venir chaque jour nettoyer les vieilles traces de robine qui traînent chez nous, pis on est chanceux d'être tombés sur lui. D'ailleurs, j'en profite pour lui décerner la mention "anti-coin-rond" parce que la qualité de son travail est vraiment sur la coche. Faut dire que c'est un peu ingrat comme tâche de faire de l'entretien commercial parce que peu importe ce qui arrive, c'est toujours à recommencer. Même si c'est jamais toi qui salis, c'est sûr que tu vas devoir repasser partout pour t'assurer que tout est bien propre et ça prend un mental de fer pour ne pas devenir paresseux à l'usure.


Les représentants. Ceux-là sont par défaut des humains très sociaux et charismatiques. Pas le choix, pour vendre ta salade, t'as besoin d'être smatte c'est clair. J'imagine que ça joue du coude assez fort avec tout ce qu'il y a sur le marché présentement et ça doit être un métier stressant. Toujours à la recherche de clients potentiels, ils se déplacent d'établissement en établissement pour proposer leurs services et produits. Évidemment, ça implique d'être quasiment tout le temps en train de s'ajuster, de négocier, de renchérir et ça doit demander beaucoup d'énergie. C'est grâce à eux qu'on peut t'offrir des bons produits à bon prix, nice job guys. D'ailleurs tout récemment j'ai eu le plaisir de travailler avec Bella Vita Grands Crus pour fabriquer une étiquette d'une vodka bio qu'on sera les seuls à avoir à Québec. J'te dis ça mais j'te dis rien tsé (c'est un scoop!), on va être en mesure de t'en servir au Ste-Angèle et au Nelligan's dans quelques mois.



Les livreurs. Lire ici une bande de joyeux lurons qui passent leur semaine sur la route et ne descendent de leurs véhicules que pour forcer comme des damnés sur la marchandise à livrer. Ils sillonnent les rues étroites de la capitale avec leurs gros camions pour effectuer des livraisons dans des endroits plus souvent qu'autrement difficiles d'accès. Ceux-là me voient fréquemment habillée en mou, une couette tout aussi molle sur ma tête pas lavée. Faut dire que la réception des commandes se passe surtout tôt le matin, pis comme je suis un oiseau de nuit, ça m'arrive d'avoir les plumes un peu fripées au soleil levant, à l'occasion (haha!).


Leur métier exige une bonne forme physique et je constate que bien souvent, ce sont des vieux de la vieille qui font la job. L'été il fait chaud, les rues sont bondées et ils arrivent tout en sueur, tandis que l'hiver c'est glissant et ça comporte un certain risque de blessure (particulièrement dans les pentes abruptes du vieux Québec). Ils sont clairement ceux qui sont les plus touchés par le climat, mais beau temps mauvais temps, ils sont au rendez-vous quand même avec leurs blagues et leur bonne humeur. Bravo la gang.



Les gérants. Je sais pas si je te l'avais dit, mais depuis quelques mois je participe aux tâches de gestion avec une collègue (le mot copine serait plus juste) et j'ai pu constater l'ampleur des besoins d'une business. C'est toute qu'un travail à faire à porte close pour s'assurer que personne ne manquera de rien, que tout l'équipement fonctionne bien, qu'il y a de la nouveauté, des événements et que tout le monde est sur la bonne voie. On est loin d'être sans faille, et je pense que si on devait rebaptiser le poste selon les fonctions, la terminaison appropriée serait plutôt quelque chose qui tourne autour du mot bouche-trou. Pas d'une manière péjorative, mais plutôt d'une habile polyvalence. Heureusement, j'ai pas besoin de nous lancer des fleurs parce qu'avec le staff qu'on a, on est vraiment pas à plaindre.


Les réparateurs-en-tout-genre. De l'entretien des lignes de fûts en passant par les réparations de frigos qui pètent ou du système de chauffage qui décide d'arrêter de fonctionner à -20 degrés, il y a un paquet de gens qui sont là pour nous aider à remédier aux petits problèmes du quotidien. On a beau être polyvalents, on a quand même besoin d'experts pour nous aider avec des problèmes plus pointus. Ces gens-là sont disponibles en tout temps (même que des fois j'me demande si ils dorment) et effectuent leurs tâches en un temps record. J'te le dis, ça doit être eux la source d'inspiration du thème de l'émission jeunesse Les Intrépides (je trahi un peu ma génération!). Si t'as des soucis, besoin d'un ami, suffit d'un appel, pour que tout devienne limpide avec les in-tré-pides !




Les bricoleurs. Si t'es venu faire ton tour au Nell récemment, t'as dû remarquer qu'on a fait pas mal de changement. Du mobilier en passant par la nouvelle peinture sur les murs, y'a eu du progrès de fait. Pour faire ce genre de travail, ça prend un employé touche-à-tout qui est habile avec ses dix doigts. L'ingéniosité et la créativité sont un must pour qu'on puisse trouver le moyen de réaliser nos idées farfelues sans se ruiner et on est bien gâtés ces temps-ci avec Matt le Smatte (salut l'ami!). Faut garder en tête que puisqu'on est ouverts 365 jours par année, on a besoin de travailleurs efficaces pour pas que les rénos briment notre roulement. C'est un beau challenge!




Peut-être que j'oublie des gens, si c'est le cas j'en suis bien navrée. Je profite de ces derniers mots pour saluer au passage les déneigeurs qui s'occupent de notre toit l'hiver et l'acrobate en harnais qui vient rattacher nos drapeaux, suspendu dans le vide, quand le vent ou l'usure les décroche. Merci à tous ceux qui participent de près ou de loin à notre succès, et merci aussi à toi, qui me suis chaque semaine!


Bon dimanche :)




© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's