Mon pays ce n'est pas un pays.

J'ai beau me dire qu'on est chanceux de connaître 4 saisons différentes au Québec, j'te mentirais si j'te disais que j'les aime toutes égales. Sérieux, l'hiver me fait chier. J't'en parle maintenant parce que y'a comme une loi non-écrite qui interdit quiconque de chialer quand on est tous pognés dans la même tempête ou dans le même front froid. Quand y fait moins quarante, c'est comme d'ajouter l'insulte à l'injure si tu mentionnes au passage "Hey, y fait frette hein!" faque j'me suis dit que j'allais faire le tour tu suite, pis que comme ça, ça allait être fait pour cet hiver.




Bon là j'en entends quelques uns se dire "Ben j'aime ça l'hiver moi, c'est beau pis c'est l'fun", pis à ça j'ai juste envie de répondre "Chu ben contente pour toi!" mais ça m'empêche pas de trouver que c'est long pis d'avoir juste envie que l'été revienne, même si c'est pas encore vraiment commencé.


C'est sûr que c'est beau l'hiver. Avec le tapis blanc qui recouvre le Québec, on se croirait en pleine carte postale. C'est magique de voir les flocons tomber pis je t'avoue que même si je ne suis plus une enfant, j'adore en attraper quelques un au passage et les observer de près pour constater avec émerveillement qu'ils sont tous différents, c'est rassurant. Ceci étant dit, même si je trouve que les premières neiges ont un petit quelque chose de féerique, j'accueille généralement les dernières avec un soupir de désespoir qui signifie "Ah non, pas encore, ça peut tu finir par finir".




Au début de l'hiver j'suis généralement pleine d'entrain. Comme ça fait longtemps que je les ai pas portées, j'suis toujours contente de ressortir mes bottes Sorel avec les lacets turquoises (j'ai les mêmes depuis des années...) pis d'enfiler mon manteau anti-tempête-polaire-extrême avec du pwel autour d'la capine, mais ça dure juste un temps. Même la pelle me dérange pas au début de l'hiver. On dirait que j'trouve ça l'fun de sortir pelleter pis de bouger, faque j'me donne pis j'gâte même mes voisins. Au bout de quelques bordées par exemple, j'me tanne. Même si j'suis pas trop l'genre à bougonner, ça pourrait m'arriver d'enfiler mon habit de neige avec nonchalance pour me rendre à l'extérieur. Ça se pourrait même que j'utilise la porte que j'me sers jamais dans mon appart (celle qui donne directement sur le trottoir) juste pour m'éviter d'avoir à constater les dommages sur mon balcon (on est tu ben dans le déni!) avant quelques heures encore.




La neige c'est une chose, mais c'est toujours accompagné d'autres désagréments (un malheur n'arrive jamais seul qu'on dit!). Avant de m'aventurer dans les désagréments de l'hiver, je tiens à dire à tous mes confrères portant des lunettes, respect. C'est clairement la pire saison pour être grayé de windshield dans face. La neige pogne dedans quand t'es dehors, pis si jamais y fait froid pis que t'expires par en avant (tsé, comme un humain normal genre), ça forme inévitablement une couche de givre dans ton champ de vision. Ajoute ça aux trottoirs glissants pis c'est la formule parfaite pour se péter la gueule.


Quand tu rentres en dedans ça s'arrange pas non plus, t'en a généralement pour 5 minutes à être complètement dans la buée. Quand toi pis tes chums décidez d'aller au bar à pieds (comme des adultes responsables qui ne conduisent pas) tu restes toujours pogné dans l'entrée d'la place à attendre que tes lunettes dégèlent pour finalement voir où ta gang est rendue et pouvoir aller les rejoindre. (Tranche de vie, j'trouve qu'on a l'air complètement débile quand on attend que nos lunettes dégèlent. Ça fait toujours un rond au milieu pis on dirait que tu t'es transformé en nerd avec des fonds de bouteilles.)




À force d'être au froid, ta peau vient toute gercée. Tes mains surtout (pis là tu les enduis de crème pis t'es pu capable de manipuler aucun verre sans que ça glisse ou sans laisser de trace grasse, c'est super), mais ta face aussi. Ça commence par les lèvres d'habitude pis ça te pousse à traîner un tube de lipsil dans tes poches de manteau (ou au fond de ta sacoche si t'en as une). Comme c'est un peu (beaucoup!) graisseux du baume à lèvre, c'est garanti qu'à force de traîner ton tube partout il va ramasser toutes les cochonneries qu'il rencontre (guidoune!). Du beau petit tube clean qu'il était quand tu l'as déballé, il va se transformer en bâton simili-fréquentable-au-rebord-plein-de-mousse-de-fond-de-poche. C'est d'même.


En plus, c'est écrit dans le ciel que quand tu vas sortir ton tube pour t'en mettre, y'a quelqu'un qui va te dire "Tu m'en donnes tu un peu moi aussi j'ai les lèvres sèches". Cette question va probablement te faire pogner un deux minutes pendant lequel tu vas te demander si tu trust assez la personne qui désire t'emprunter l'objet avec lequel tu te beurres les babines (y'a tu des feux sauvages? Y'a tu l'rhume?), pis si tu te trust assez pour lui prêter (j'ai tu l'rhume? Ça fait combien de temps que ça traîne dans mes poches?) On sait tous les deux que tu vas finalement le prêter quand même, tsé t'es pas pour laisser sécher un ami. Après tout, c'est un peu sa responsabilité, c'est lui qui te l'as demandé.




C'est tellement facile à perdre en plus un lipsil, au moment où j'écris ces lignes j'en suis à me demander si ça m'est déjà arrivé une seule fois de terminer le tube. Haha.


En te parlant des désagréments de l'hiver, je suis certaine qu'il y en a un qui t'est tout de suite venu à l'esprit. Le rhume. J'te gage même que présentement dans ton entourage y'a quelqu'un qui en est atteint, quelqu'un qui vient de s'en sortir pis quelqu'un qui va le pogner au courant d'la semaine. J'suis pas rendue devin, c'est juste une constante. Peu importe le moment de l'hiver, on est tous à une personne près d'être en contact avec le virus. Pas moyen de s'en sortir. Aussi bien accepter les faits et se faire des réserves de kleenex quand ils sont en spécial.


Je pourrais déblatérer sur le sujet très longtemps, mais j'ai plutôt choisi de te révéler un scoop. Ma prochaine chronique traitera des différents types d'enrhumés. ;) Faut ben rire un peu! À la semaine prochaine!





© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's