Ivresse et variété

Il y a quelque temps, je prenais un verre sur mon balcon avec mon voisin. On avait eu une longue semaine, on se parlait de tout et de rien, pis un moment donné le sujet a abouti sur les différents types d'alcools et leurs effets respectifs. C'est alors qu'il m'a lancé "Hey, tu devrais écrire là-dessus dans ton blogue". Faut dire que mon voisin, il est dans le monde des bars depuis bien longtemps lui aussi (il est d'ailleurs un des deux propriétaires de la controversée Brasserie la Faucheuse) pis y'a eu le temps en masse de faire ses propres observations. J'ai trouvé son idée excellente, ça fait que je me suis mise à prendre des notes en riant aux éclats des conneries qu'on se disait. J'ai eu une fichue de belle soirée, tu peux t'imaginer.



Voici donc une liste des différents alcools et des différents types d'ivresse qu'ils procurent. C'est pas scientifique, mais c'est drôle, alors j'y vais...


1. La Vodka. Trust me, you can dance. Cet alcool distillé est le parfait ingrédient de base pour ceux qui n'aiment pas le goût de l'alcool, mais qui veulent se dégourdir un peu quand même. C'est facile, tu peux la mélanger avec n'importe quoi, ça goûte RIEN. Ça fit avec tout, jus, jell-o, fruits, boissons gazeuses et eaux pétillantes. Par contre, ça a tendance à être traître, exactement pour ces mêmes raisons. D'où l'importance de ne pas te "sifler" trop vite les verres que tu te commandes, sinon tu pourrais te ramasser à drunk-texter ton ex à deux heures du matin, pis ça, tu veux juste pas.



Tranche de vie de vodka. Je venais de finir mon bacc. et j'étais sortie avec une copine dans un bar de Rouyn-Noranda. On était allées voir un show, je pense que c'était Radio-Radio ou Gatineau, ou les deux. Enfin, au bout d'un bon moment à danser comme si ma vie en dépendait (ça fait sortir le méchant, tsé) j'ai eu très soif et ma copine m'a tendu sa bouteille d'eau avec un immense sourire. Après la première gorgée, j'ai manqué de m'étouffer. Quand je lui ai vu la face, j'ai compris. C'était pas de l'eau, c'était de la vodka pure. Didi la tannante.



2. Le Whisky. C'est pu un secret, c'est mon alcool pref. J'adore le whisky, du plus cheap (bon okay celui-là je l'aime pas taaaaaant que ça, mais ça fait très bien la job) au plus raffiné, je l'adore. Justement, c'est le raffinement qui me plaît particulièrement avec cet alcool. L'effet du temps et du bois sur un liquide vieilli comme ça me pousse à le consommer avec respect. Bien que je n'aie jamais constaté cet effet sur ma personne, plusieurs clients m'ont confié que le whisky les rendait agressifs. Va savoir si c'est de là que nous vient le stéréotype de l'irlandais bagarreur, mais semblerait-il que certaines personnes soient victimes de colères inexplicables et irrationnelles lorsque le whisky est de la fête. J'ai pour mon dire que la colère et la noirceur, ça ne vient pas de la bouteille mais plutôt de l'individu qui la boit, mais bon, fallait que j'te le dise quand même.





3. Téquila, aye aye aye. C'est l'alcool de prédilection pour faire des folies. Je sais pas pourquoi, mais ça rend un peu fou. Ça monte à la tête et ça te donne tout un high. À peu près tout le monde a une bonne histoire de brosse impliquant de la téquila, (bien sûr) bue en quantité abusive et suivie d'un difficile (voire atroce) lendemain de veille. C'est généralement accompagné d'une promesse d'ivrogne du genre "Je ne boirai plus jamais de téquila" et c'est clairement l'alcool avec lequel tu peux tenir ce genre de promesse le plus longtemps, parce que ça écoeure vraiment beaucoup quand ça te rend malade. Been there, done that.




4. Le Gin. Je sais pas pour toi, mais pour moi, le gin, c'est l'alcool qui rend éternel. On a tous entendu des histoires au sujet des bienfaits de ce produit. De la célèbre "ponce de gin" anti-rhume au classiques récits de grand-papa qui buvait son gin chaque soir avant d'aller au lit et qui a vécu jusqu'à 110 ans, le gin semble être associé à un "traitement" plutôt qu'à une quête d'ivresse. Tu veux un cue? La meilleure place pour tester tout ça, c'est au Ste-Angèle, dans le vieux Québec. Il y a là-bas une impressionnante collection de bouteilles aux saveurs différentes qui permettent aux amateurs de passer un excellent moment de dégustation et à ceux qui n'aiment pas encore ça de dénicher un produit qui pourra leur plaire, pour la première fois. Y'en a vraiment pour tous les goûts, c'est un safe shot comme on dit. Pis si jamais t'es pas convaincu, ajoute un peu de tonic et de citron, c'est le genre de cocktail simple et bon pour toi qui se démodera jamais.




5. Le Rhum. On est habitués de l'associer aux pirates, probablement parce qu'il est généralement produit dans les Caraïbes et sûrement un peu aussi à cause de la promotion qui en a été faite au cinéma. On l'associe souvent aux cigares et à la richesse, même si au fond, c'est pas tant ça le hype. Va savoir si c'est psychosomatique ou si c'est un effet réel, mais le rhum éveille chez de nombreuses personnes des comportements de matelots sua brosse. C'est peut-être pas le mal de mer, mais il ne fait quand même pas bonne figure au palmarès des hangovers faciles. En fait, l'abus de cette substance suffirait à elle seule à te faire croire que ton lit s'est transformé en tempête tropicale. La modération a encore une fois bien meilleur goût.




6. Les Liqueurs d'herbes. Boissons fétiches des poètes maudits et de nombreux autres artistes, elles auraient la réputation de rendre littéralement dément. Y'a pas si longtemps, il n'était pas surprenant de trouver des herbes hallucinogènes dans les concoctions d'absinthes ou d'autres anisés. Bien qu'aujourd'hui ce ne soit plus le cas, on peut quand même s'imaginer que Van Gogh devait être sur un moyen buzz avec Gauguin pour décider de se couper l'oreille avec son rasoir. Ouch!



7. Le Vin. Le vin est probablement, après la bière, l'alcool le plus socialement accepté qui soit. C'est relaxe prendre une coupe de vin, ça se partage super bien avec la famille ou les amis autour d'un bon repas et c'est pour cette raison que ça rapproche les gens. C'est le genre de produit que t'as de la difficulté à ne pas terminer, non seulement parce qu'il ne se conserve pas très longtemps une fois ouvert, mais aussi parce que c'est très facile à offrir. In vino veritas, que t'aies le vin heureux ou le vin triste, cette boisson invite aux échanges sincères et aux discussions animées. Tu veux connaître réellement quelqu'un? Sirote quelques bouteilles avec lui, le chat va sortir du sac ça sera pas long (pis j'espère que c'est pas un vieux chat de gouttière tout plein de mottons dans l'poil).



8. Les Bulles. Le champagne et les mousseux sont depuis longtemps, et probablement pour toujours, associés aux célébrations et aux festivités. Graduation, mariage, nouvel an, promotion, toutes les raisons sont bonnes pour poper une bouteille de bulles. C'est l'alcool le plus positif selon moi, c'est pas fait pour noyer ta peine, mais bien pour te rendre l'esprit aussi léger que les bulles que ça contient. En plus de se boire dans une panoplie de verres super plaisants pour les yeux, c'est très versatile comme alcool, ça se boit tout seul, ça se marie bien avec la bouffe, ça se partage, c'est classy pis c'est si facile à boire que s'en est presque dangereux. Je t'avouerai qu'il m'arrive parfois de m'inventer une occasion simplement pour pouvoir tremper mes lèvres dans ce parfait breuvage. En plus, ça fit super bien avec le whisky, mon alcool favori, y'a de quoi passer du bon temps!




9. La Bière. Règle générale, c'est le premier alcool que t'as goûté. C'est facile d'accès comme produit, on en retrouve partout et on en fait d'excellentes ici, au Québec. C'est à peu près le seul alcool que tu peux boire à toute heure, en famille ou avec tes amis, sans avoir l'air trop alcolo. Ça peut très bien accompagner ton dîner, ton souper, ou se boire tout seul, c'est un parfait passe-partout. C'est souvent une récompense en plus. Après une grosse journée au bureau, un effort physique important ou un stress quelconque, une bonne bière fraîche ça fait toujours du bien au moral. C'est le seul alcool qui ne cible pas de groupe d'âge particulier, tout le monde boit de la bière. C'est même bon pour les cheveux et la peau. Si tu tripes sur les cosmétiques un peu plus grano, j'en profite pour te suggérer d'essayer les produits Devas, qui sont faits à Percé en Gaspésie. J'ai vraiment eu un coup de coeur pour le shampoing à la bière artisanale, c'est un produit magnifique.




10. Les Cochonneries Sucrées. Souvent fabriquées à partir d'un autre alcool auquel on ajoute seulement du sucre et des saveurs artificielles, leur effet est aussi stimulant et éphémère qu'un sac de bonbons. Pas surprenant que ça tombe sur le coeur, même en petites quantités. C'est le genre de truc qui se termine généralement par un petit vomi, possiblement parce qu'il est bu en majorité par des personnes inexpérimentées ne supportant pas le goût de l'alcool en général mais désireux d'en ressentir les effets quand même. J'ai pas grand chose à dire sur le sujet, je pense que ça fait déjà le tour, haha.


Que tu sois d'accord ou pas avec ce que j'affirme, j'espère quand même que tu as eu du plaisir à me lire aujourd'hui encore. Si jamais le coeur t'en dis, gênes-toi pas pour commenter mon article sur ma page Facebook! À la semaine prochaine!





© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's