"Vous auriez pas retrouvé un stérilet?"

Au Nelligan's, on a une super grosse boîte d'objets perdus. C'est pas tant que les objets qu'on retrouve sont si gros, c'est juste qu'on les garde vraiment longtemps. On sait comme jamais jusqu'à quand il est bon de conserver les items oubliés, faque on aime mieux jouer safe pis les garder mille ans. T'as très probablement déjà perdu quelque chose en sortant dans un bar. Ça arrive à tout le monde. T'as peut-être perdu une mitaine (ou quinze paires), ton parapluie (ou toute la gang, même si t'en as acheté soixante-quinze dans ta vie), ton thermos à café ou peut-être même ta dignité (pis ça, c'est ben difficile à retrouver!). Règle générale, les gens qui reviennent chercher leurs affaires le font dans les jours qui suivent l'incident. Une étude très sérieuse démontre d'ailleurs que ceux qui dépassent le stade d'une semaine sont très peu sujets à revenir chercher ce qu'ils ont égaré (tu t'en doutes, c'est pas sérieux pantoute, c'est mon étude personnelle, mais ça se passe de même pareille).




Parmi les objets que le monde oublie le plus fréquemment chez nous (à part ceux mentionnés précédemment), il y a les lunettes. Que t'oublies tes lunettes de soleil, c'est comprenable. T'es peut-être arrivé tôt, alors que le soleil brillait, pis tu t'es dit en entrant au Nell que t'allais prendre juste une bière. T'as cru ça pendant la première pinte au complet, mais comme elle achevait tu t'es dit que t'étais bon pour une autre pis que t'allais filer tout de suite après, pour aller faire ton épicerie et rentrer sagement chez toi. Sont arrivés quelques shooters de Jameson, pis... tu t'es rendu compte que tu t'étais menti. Faque t'es sorti du bar un peu chaudaille, il faisait noir, tu savais pas trop l'heure pis t'as oublié que t'étais entré avec des lunettes de soleil dans face. L'histoire classique.


Y'a une affaire qui me dépasse un peu par contre, c'est les gens qui oublient leurs lunettes de vue. Moi je porte des lunettes pis une chose est certaine, j'peux pas les oublier nulle part, j'vois rien quand j'les ai pas. Si j'te croise dans la rue pis que j'ai pas mes lunettes, j'te reconnaîtrai pas. J'peux pas croire que quelqu'un (aussi saoul puisse-t-il être) soit capable d'oublier quelque chose d'aussi important que ça et qu'il puisse se rendre jusque chez lui sans s'en rendre compte. Y'a probablement une partie de ce monde-là qui en ont pas vraiment besoin à la base il faut dire, mais j'ai déjà retrouvé des méchants fonds de bouteilles au pub. J'me suis dit que c'était clair que la personne qui les avait oubliés verrait pas sa propre face dans un miroir en se réveillant le lendemain matin. Le plus savoureux dans cette histoire-là? La personne en question n'est jamais revenue chercher son bien. Ca-po-té.


Y'a aussi quelques fois où j'ai trouvé des objets vraiment personnels, pis ça fait des histoires plus ou moins racontables. Une fois par exemple, j'ai trouvé une paire de petites culottes noires, en dentelle, en dessous de la banquette dans la salle arrière. Bon là tu vas me dire que ça devait être quelqu'un qui venait de s'acheter ça et qui a malencontreusement laissé s'échapper du sac d'emplettes une partie de ses achats. Mais... Non. Je n'entrerai pas dans les détails, mais elles avaient clairement été portées. En les ramassant j'me suis dit "ewwwwh" (avec petit vomi dans ma bouche). J'me suis demandé si c'était le genre d'objet que je devais conserver, pis après une petite réflexion, je me suis dit que c'était clairement pas le type d'affaire qu'on allait venir me réclamer. J'avais raison... des années plus tard, quand j'y repense, je suis encore à me demander ce qui s'est vraiment passé sur cette fameuse banquette, sans avoir de réponse (et sans vraiment avoir envie d'en avoir une tant que ça). Disons seulement que c'était mémorable comme objet perdu.


Parlant de mémorable, un ami à moi, (Sébastien, le proprio du Bateau de Nuit, coucou mon ami!) m'a raconté récemment qu'il a reçu un call weird. Quelqu'un au bout du fil lui demandait s'il avait trouvé, par le plus pur hasard, un demi-dentier (ouais, comme si c'était pas assez bizarre de même, la personne semblait avoir retrouvé l'autre moitié quelque part... haha!). Y'a comme un next level à mon histoire de lunettes, on dirait. Que tu sois assez cross-eyed pour pas te rendre compte que ton univers est flou, c'est une chose, la boisson des fois ça fait des drôles d'affaires dans tes yeux. Par contre, que tu sois assez cross-eyed pour pas te rendre compte que t'as PU DE DENTS DANS YEULE, ça c'est épique. Non mais, faut le faire. Tu dois avoir la bouche molle sur un moyen temps pour pas te rendre compte que t'as perdu toutes tes dents... J'y pense pis je m'explique pas bien comment ça a pu arriver. Une chose est sûre, l'individu en question doit avoir mangé léger pas mal pour le déjeuner ce jour-là.




Là évidemment, on retrouve pas juste des objets si malaisants. L'objet le plus oublié est sans aucun doute la carte de crédit. Y'a des clients qui nous laissent leurs cartes pis qui les oublient avant de partir. Cet oubli-là vient d'ailleurs avec le mensonge qu'on me raconte le plus souvent. "Je viens juste prendre une bière", qu'on me dit. Dans ma tête, je le sais que neuf fois sur dix, la personne qui me dit ça va s'enfarger. C'est bourré de bonnes intentions, mais si y'a une affaire que je sais, c'est que quand t'entres au Nelligan's, tu sais jamais quand tu vas ressortir et tu sais encore moins dans quel état tu vas le faire (comme je le disais dans mon premier billet, c'est vraiment un endroit absorbant). Quand les clients reviennent récupérer leur carte, je leur fais toujours une bonne blague (not). Je leur dis que j'ai acheté des bottes de cuir italien sur Amazon. À chaque fois je me trouve drôle, pis à chaque fois y'a un petit malaise avec le client qui imagine que je le niaise, mais qui se dit en même temps que c'est peut-être vrai (j'adore semer le doute dans ton esprit). Je te rassure tout de suite, je ferais jamais ça. Quand tu me laisses ta carte, si tu l'oublies, je vais t'attendre le lendemain avec ta facture et ton compte intacts, tu peux me faire confiance. Je serais pas ben ben dure à retracer anyways, kesse t'en penses? N'empêche, j'y vois comme une petite revanche pour toutes les personnes qui me font les mêmes gags à répétition quand ils payent.


- C'est du même montant ?

- Non, 20 piasses moins cher!

- Haha! Quel farceur, il est hilare!


Ou encore, la célèbre


- Je vous apporte l'addition?

- Non, j'aimerais mieux une soustraction!

- Hahahaaaa... ouf.


Là je te vois la face (petit sourcil dans les airs, point d'interrogation dans le front). T'es rendu à la fin de ma chronique, pis tu te dis "Ben voyons, elle arrive quand l'histoire du stérilet?". Pis là, moi je rigole un peu... C'était un maudit bon titre hein? Ça t'a fait lire mon texte en entier, pis là tu ris un peu jaune parce que tu te rends compte que j'ai jamais retrouvé de stérilet au bar. Non, mais tu pensais quoi? Quelle bonne blague! J'suis d'même moi, j'aime ça faire des blaguettes (ça, pour ton information, c'est une petite-petite-blague-gentille-de-rien). J'suis tannante, tu savais pas? Bon dimanche, à la semaine prochaine!



© 2016 Manon Choquette, alias la serveuse du Nelligan's